Plan general : famous jews

FELIX ALLOUCHE


F. ALLOUCHE
MILITANT SIONISTE
SFAX

TUNISIE
SAGES DE TUNISIE
HARISSA
TUNES
ESCALE JUIVE
HISTOIRE
CARTHAGE

Felix Allouche 1901 - 1978 ne a Sfax en Tunisie. Grand journaliste repute , et sioniste de la premiere heure ,editeur de la 'Depeche Sfaxienne' et en 1924 il fonde le journal 'le reveil juif' . Il est un des fondateurs de 'La vie Juive' .
Resistant pendant la seconde guerre mondiale ,il fut correspondant pour des journaux en Europe et en Amerique

Des nuages sombres s’accumulent au-dessus des têtes des Juifs de Tunisie. Les contours de l’indépendance du pays se dessinent, les Arabes sont de plus en plus réservés voire hargneux vis-à-vis des Juifs. Dans le nord du pays, les fellagas s’insurgent et les attentats se multiplient. Et, tandis que sur les ondes de Kol Tsione Lagolah, Félix Allouche, militant sioniste de la première heure, vante les mérites de la vie de pionnier en Terre sainte, les départs des Juifs tunisiens vers la France ou vers Israël s’organisent.
L’exode se prépare, inéluctable.

Et Victor Bismuth dans Actualite Juive mars 1990 ecrivait : "En 1956 le Rav Raccah fait son alyah avec toute sa famille ;il dispose de moyens tres modestes . Il incarne le sionisme religieux dans sa grande purete . Son alyah s' est faite en meme temps que celle de son ami le regrette Felix Allouche grand journaliste sioniste repute , de la premiere heure , et c ‘ est ensemble que ces deux familles vont vivre cote a cote dans un petit immeuble de Bat- yam" . Harissa

Legende de la Ghriba: Félix Allouche, dans un récit datant de 1931, raconte cette histoire. Toute la région autour de La Ghriba aurait été habitée, il y a très longtemps, par des Juifs. Mais un beau matin un caïd musulman aurait tenté de disloquer la communauté juive de cet endroit afin de transformer La Ghriba en mosquée. Et l’entreprise ne lui réussit guère. Ce coin de l’île florissant, riche en eau douce souterraine, aurait pourri au bout de quelques mois, et « le chef arabe vit les sources tarir, ses troupeaux périr, les hommes de son douar tomber, l’un après l’autre, atteints d’un mal divin ».Or le caïd était suffisamment averti pour y reconnaître la main désapprobatrice de Dieu, et il aurait restitué dans les meilleurs délais, synagogue et terres alentours aux Juifs de Djerba. A la satisfaction de tout le monde, Juifs et Musulmans réunis. Ainsi La Ghriba serait-elle devenue un lieu de pèlerinage pour Juifs et Musulmans, pour tout homme croyant .info

Désormais, c’est à Paris, Marseille ou Tel-Aviv que les Juifs tunes peuvent déguster la kémia, boire la boukha ou se lécher les doigts après avoir avalé makrouds, zlabias et autres pâtisseries dégoulinantes de miel. Il était une fois des Juifs en Tunisie.

1 commentaire:

ALLOUCHE a dit…

JE M APPELLE ERIC ALLOUCHE ET MES PARENTS SONT ORIGINAIRES DE SFAX COMMENT SAVOIR SI FELIX EST DE MA FAMILLE CE QUI APPARAIT FORTT ¨ROBABLE

Messages les plus consultés