Plan general : famous jews

GIACOMO MEYERBEER


BIOGRAPHIE
INSTITUT
FAN
MUSIQUE
OPERA
RIENZI
WAGNER


Jakob Liebman Meyer Beer 1791 - 1864
Berlin, 5 septembre 1791/Paris, 2 mai 1864

"M. Meyerbeer, le plus heureux des compositeurs dans cette vallée de larmes […] L’auteur du Prophète a non seulement le bonheur d’avoir du talent, mais aussi le talent d’avoir du bonheur. Il réussit dans les petites choses comme dans les grandes, dans ses inspirations et dans ses combinaisons savantes, comme dans ses distractions." Berlioz


Issu d’une riche famille juive de Berlin, Meyerbeer étudie avec Lauska et Clementi, puis avec Zelter et Anselm Weber pour la composition, enfin avec l’abbé Vogler, qui achève de le former. Ses premiers opéras sont un échec, à Berlin comme à Vienne. En 1816, il se rend en Italie, où il a la révélation de la musique de Rossini. Il écrit alors six opéras italiens, dont le dernier, Il Crociato in Egitto, représenté à Londres puis à Paris, lui assure la célébrité dans toute l’Europe. En 1827 Meyerbeer commence une fructueuse collaboration avec Scribe. Leur première œuvre commune, Robert le Diable, est créée à Paris en 1831 avec un immense succès. Avec les six autres œuvres écrites pour la capitale française (dont L’Africaine, créée après la mort de son auteur, en 1865), Meyerbeer a fixé pour longtemps les canons du « grand opéra » et s’est assuré tout au long de sa carrière le prééminence dans ce genre : le jeune Wagner l’imitera servilement avant de s’en affranchir ; Verdi lui-même devra se soumettre aux règles dramatiques qu’il avait fixées, lorsqu’il écrira pour Paris. La carrière française du compositeur, seulement interrompue par un séjour à Berlin, d’ailleurs malheureux, de 1842 à 1848, fait montre d’une remarquable longévité. Pourtant, après sa mort, sa renommée fut très rapidement éclipsée, en particulier par Wagner, et ses œuvres ont peu à peu disparu du répertoire. Le disque et quelques trop rares reprises ont cependant évité à ses œuvres de tomber dans un complet oubli, et permis au public moderne de mieux prendre la mesure de son importance dans l’évolution des procédés dramatiques et dans l’histoire de l’opéra.

Meyerbeer est l'un des musiciens les plus célèbres de son temps car ayant trouvé sa voie dans l'opéra romantique français, il a composé un type d'opéra particulièrement grandiose dans lequel tous les rapports d'équilibre sont savamment pesés. Il a su s'adapter à la déclamation dramatique française tout en restant allemand dans l'harmonie et l'orchestration massive, et italien dans la mélodie.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés