Plan general : famous jews

VASILY SMYSLOV


WORLD CHAMPION
BIO

"Les échecs représentent une sphère d'idées créatrices basée sur la volonté des deux protagonistes"




Comme pour beaucoup de jeunes talents prometteurs, Smyslov subit un entraînement intensif au sein de la Maison des Pionniers parallèlement à ses études.
Il confirma rapidement les espoirs portés en lui quand, à l'âge de vingt ans, il termina deuxième du championnat d'U.R.S.S. (On a souvent prétendu qu'il est plus difficile d'être champion d'U.R.S.S. que d'être champion du monde!).

Dès 1948, Smyslov était considéré comme un des cinq meilleurs joueurs du monde. Sa deuxième place, derrière Botvinnik, lui donnait un droit moral à être le premier challenger de celui-ci.

Mais en 1950, à Budapest, Smyslov n'avait pu atteindre que la troisième place, laissant à Bronstein le droit de rencontrer le champion. Smyslov, très ambitieux, fut si dépité par ce revers qu'il envisagea d'arrêter la compétition échiquéenne, pour devenir ... chanteur d'opéra !
Le style du jeu de Smyslov est difficile à définir car il est un joueur complet affirmant sa maîtrise dans tous les compartiments du jeu, sans préférence particulière.
En ce qui concerne les ouvertures, Smyslov était, dès 1954, un joueur de style moderne donnant la préférence à des positions dissymétriques. Il aimait beaucoup à la manière des hypermodernes, lutter contre un centre de pions adverse. Il mit ainsi au point la défense inventée par Grünfeld, et la remit au goût du jour.
Le match Botvinnik-Smyslov commença au printemps de l'année 1954. Smyslov devint alors le 7ème champion du monde.
Dès l'année suivante, Botvinnik reprit son titre lors du match-revanche.
Dans la carrière de l'infortuné Smyslov, l'interruption brutale de son règne allait provoquer une sorte de décompression psychologique. Il n'arriva plus à retrouver cette volonté de gagner qui l'avait hissé jusqu'au plus haut sommet.
Smyslov joua à un très haut niveau assez vieux, jouant encore la finale des candidats de 1984 contre Garry Kasparov. Il fut ensuite encore champion du monde, mais des vétérans en 1991.
acadechecs

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés