Plan general : famous jews

MARK ZUCKERBERG


BLOG



FACEBOOK
APPLI
FUTURA
MICROSOFT



Site de réseau social, Facebook (trombinoscope en anglais) parie sur l’envie des gens d’échanger et de partager. En s’inscrivant, l’internaute décrit son profil, peut mettre en ligne sa photo, dire ses préférences sexuelles ou aussi décider de garder son profil secret pour le commun des «facebookers» et affiché pour ses proches. A chaque modification effectuée sur l’espace personnel, tout le monde est au courant que vous êtes en vacances, en voyage, etc. Cette réactualisation partagée peut donner lieu à des quiproquos. Thomas Crampton avait annoncé sur son Facebook son mariage. Avant de se raviser : trop intime. Il décoche la case marquée «Thomas Crampton est fiancé à Thuy-Tien Tran», ce qui envoit à ses amis le message suivant : «Thomas Crampton et Thuy-Tien Tran ne sont plus fiancés.» Drame.



Facebook permet aussi de mettre en ligne ses photos, d’écrire des notes, de laisser des messages aux amis, de décrire son humeur face au monde, voire de retrouver des gens. Comme Shandara le raconte sur son blog : «J’ai trouvé un cousin dont je connaissais l’existence mais ne l’avais jamais rencontré. Une tante aussi. Puis de fil en aiguille, j’ai trouvé un groupe sur ma ville de naissance.» Car on peut aussi former des groupes, sur des thématiques variées.
Le succès de Facebook, né dans le giron de Harvard en 2004, puis étendu aux autres universités et lycées, est spectaculaire. Fin 2005, il rassemblait plus de 17 millions de comptes, essentiellement anglophones. L’histoire a un air de déjà-vu : un étudiant, Mark Zuckerberg, bidouille un site dans sa chambre d’étudiant. L’invention emballe le réseau, L’étudiant devient dirigeant d’une start-up, à Palo Alto en Californie.


Depuis septembre, Facebook, où on ne pouvait qu’entrer sur invitation, est ouvert à tous. En peu de temps, le site est devenu la sixième plus grosse audience après Google et le premier en partage de photos aux Etats-Unis. Tandis que les invitations affluent dans les boîtes électroniques de la planète, Facebook accroît ses potentialités. Ainsi, iLike, le site de recommandations de disques, permet aux facebookers de partager leurs goûts musicaux.squewel

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Fils d’un dentiste et d’une psychiatre de New-York, Mark Zuckerberg qui est juif américain est devenu un héros en Israël. Dans les chat et les discussions des accros du web la fabuleuse histoire de ce jeune de 23 ans marque les esprits. Sa venue en Israël est attendue comme celle du Messie pour la génération d’Israéliens qui vénèrent les nouveaux gourous du net

Messages les plus consultés