Plan general : famous jews

MERTON H.MILLER


PRIX NOBEL 1990

REVUE
AIDER
ECONOMIE
LES ECHOS
FICHE ECO
BRITANNICA
QUIZ


Boston, Massachusetts 1923 — Chicago, 2000

Economiste américain. Il partagea le prix Nobel d'économie 1990 avec Harry M. Markowitz et William F. Sharpe pour avoir démontré que la structure financière d'une société (ses emprunts, émissions de produits financiers, distribution des dividendes) était liée à sa valeur sur le marché.

En 1958, Merton Miller et Franco Modigliani (lauréat du prix Nobel d'économie 1985), publièrent un article intitulé: «Le coût du capital, la finance corporative et la théorie de l'investissement», qui changea radicalement l'évaluation des risques d'investissement encourus par une société. Les deux économistes y démontraient que, contrairement à ce que l'on pensait alors, la méthode de financement corporative (que ce soit par l'émission d'un titre représentatif d'un emprunt sous forme d'obligations, ou par l'émission d'un titre offrant des intérêts sous forme d'actions) n'avait pas d'influence déterminante sur la valeur d'une société. M. Miller et F. Modigliani montrèrent qu'en diversifiant leur portefeuille, les investisseurs minimisaient le risque, de sorte qu'une société avait tout intérêt à utiliser la méthode de financement la moins onéreuse possible. Ces principes se répandirent sous le nom de théorème de Miller-Modigliani.

Miller enseigna jusqu'en 1961 à l'Institut de Technologie de Carnegie (aujourd'hui, Carnegie Mellon University), puis à l'université de Chicago (1961-1993). Il avait par ailleurs dirigé la Bourse des valeurs et la Chambre de commerce de Chicago. Il a laissé de nombreux ouvrages, parmi lesquels: The Theory of Finance (1972), Macroeconomics (1974), Financial Innovations and Market Volatility (1991) et Merton Miller on Derivatives (1997). cartage

Théorème de Modigliani Miller

En 1958, Franco Modigliani et Merton Miller ont démontré, dans un monde sans impôt et sans coût de transaction, que la valeur de l'actif économique était indépendant de la façon dont cet actif économique était financé entre dettes et capitaux propres. Ce théorème a été modifié une première fois en 1963 par l'intégration de la fiscalité des entreprises. Dans ce cadre là, Franco Modigliani et Merton Miller ont démontré que la valeur de l'actif économique de l'entreprise endettée est égale à la valeur de l'actif économique d'une entreprise non endettée majorée de la la valeur actuelle de l'économie d'impôt lié à la déductibilité fiscale des intérêts de la dette. En 1977, Merton Miller a produit un troisième article qui intègre cette fois-ci, non seulement la fiscalité des enteprises, mais aussi la fiscalité des particuliers investisseurs dans le raisonnement. Dans ce cadre, il montre que la prise en compte de ces deux fiscalité produit les mêmes conclusions que celles de 1958, à savoir que la façon de financer un actif économique entre dettes et capitaux propres n'a pas d'influence sur la valeur de cet actif économique.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés