Plan general : famous jews

RAOUL JOURNO

MUSIC
HARISSA
VIDEO 1 - 2
TUNISIE
REVUE





Né à Tunis 18 janvier 1911,mort à Paris 22 novembre 2001.

Raoul Journo est un des ténors de la musique Judeo-arabe. Il est considéré à juste titre comme une figure de proue de la musique tunisienne grâce à une abondante production qui a grandement contribué à l’enrichissement de l’art musical tunisien aux plans tant quantitatif que qualitatif et à la diffusion de la chanson tunisienne authentique à une vaste échelle.

On lui doit un grand nombre de chansons qui se caractérisent toutes par leur cachet typiquement tunisien, de sorte que Raoul Journo était un des rares chanteurs de chez nous qui représentaient parfaitement le chant tunisien.

Il était à la fois auteur, compositeur et chanteur. Parmi ses anciennes chansons dont il composa aussi la musique, on signale entre autres Ya mahfel ritouch Khadija.Il se spécialisa dans le genre appelé taâlil, ces chants de louanges improvisés dans les cérémonies familiales (naissances, circoncision, bar mitzvot, hénnées, mariages). En matière de formes, il avait une prédilection pour les maqams(modes musicaux) dits mahayar sika, mahayar iraq, mazmoum et ardhaoui.

Après son départ pour la France en 1965, Raoul Journo est resté toujours fidèle à la Tunisie qu’il visita à plusieurs reprises.

Il sortit au cours des dernières années sa célèbre chanson Sallamet fik ana ya bladi dans laquelle il rend hommage à la Tunisie et chante son amour pour elle et son attachement à sa terre. La chanson a été louée par tous pour son esprit nostalgique et sa beauté artistique.

Le 3 novembre 1999, il réalisait une grande première : le concert de Genève en Suisse en cybercast live diffusé dans le monde entier avec le concours de

Dans son autobiographie, intitulée simplement "Ma vie", Raoul JOURNO révèle toute la vérité sur l’existence qui a été la sienne. Peu d’hommes, à la vérité, ont vécu ce qu’il a vécu...

Il a eu le courage de tout raconter avec naturel et spontanéité. De ses débuts dans la musique à l’âge de 9 ans lorsqu’il chantait avec les enfants de chœur, son passage à l’Olympia pour son jubilé, jusqu’à la remise de son trophée par le Casino de Paris pour ses 70 ans de chansons. Dans ce récit palpitant, vivant, teinté de ce mélange unique d’humour et d’audace, qui fourmille de fabuleuses anecdotes, Raoul JOURNO ne cache rien des mille péripéties de son existence.

Il nous fait des révélations fascinantes sur ses galas, ses nombreuses soirées et sur sa Tunisie natale qu’il a tant aimée. Voici, avec ses moments merveilleux de bonheur intense et de passion immense pour son métier, mais aussi, avec tous ses souvenirs d’infortune, la vie d’un homme exceptionnel, dans un monde fascinant et envoûtant. houari dauphin

Raoul Journo vivra dans nos coeurs car trait d'union entre les communautés. Ses triples attaches, la Tunisie, son pays natal, Israël, sa terre ancestrale, et la France, pays de culture et d'accueil, ont fait de lui un troubadour universel, un homme de paix, paix que nous appelons tous de nos voeux.
« Allah yarhmou », que l'Éternel lui témoigne sa miséricorde infinie.jeuneafrique

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés