Plan general : famous jews

SAMSON RAPHAEL HIRSCH


BIO
GHANSEL
FICHE
REFORMATEUR
TEXTE
ETUDE
LIVRE
HISTOIRE


Rabbin allemand, orateur charismatique, enseignant et leader influent, Samson Raphaël Hirsch prône une orthodoxie rigoureuse mais, orientée vers les valeurs
humanistes de l’Europe du XIXème siècle.



"Que voulons nous au juste ? N'y a t il d'autres issues que d'abandonner la religion ou de renoncer à tout progrès ? Nous déclarons devant le ciel et la terre que si notre religion exigeait que nous renoncions à ce que l'on appelle la civilisation et le progrès, nous obéirions sans nous poser de questions, parce que notre religion est pour nous la parole de Dieu devant laquelle toute autre considération doit s'incliner. Il n'existe cependant aucun dilemme de la sorte. Le judaïsme ne s'est jamais tenu à l'écart de la vraie civilisation et du progrès. Dans presque tous les domaines, ses fidèles se sont nourris des connaissances de leur temps et ils ont souvent tenu balance égale avec leurs contemporains. C'est une excellente chose que d'étudier la Tora en même temps que les " manières du monde ".

Samson Raphaël Hirsch (1808 -1888) est le fondateur de la néo-orthodoxie, le courant actuellement majoritaire dans le judaïsme occidental et israélien. Il fut à la fois fidèle à la tradition et ouvert à l'esprit moderne : Tora im Derer-Eretz, "La Loi et la voie du monde". Les Dix-neuf épîtres sur le judaïsme sont le texte fondateur non seulement de la néo-orthodoxie, mais de la théologie juive contemporaine. "Dans l'oeuvre de Samson Raphaël Hirsch, les Dix-neuf épîtres occupent une place particulière. En moins de cent pages, l'auteur réussit à dire l'essentiel sur sa vocation juive et à composer une sorte de bref "Guide des égarés" où la hauteur des idées le dispute à la profondeur de la foi."


L’école, un outil au service de la Néo-orthodoxie
En 1853, à Francfort-sur-le-Main, Samson Raphaël Hirsch crée le premier modèle d’école juive conjuguant études générales et études juives : la Realschule, qu’il dirigera jusqu’en 1877. De fait, cette innovation dans le domaine de l'éducation juive a servi depuis lors de modèle aux diverses écoles juives de par le monde.

Extrait de la traduction d'un article de Samson Raphaël Hirsch paru dans Jeschurun,(octobre 1854):
Ce qui seul peut nous sauver ? C'est l'union étroite des connaissances et de la vie religieuse, avec une instruction profonde et véritablement sociale, c'est l'union intime de « Torah im Dereh Erez » [La Torah avec un engagement dans le monde], conformément à la théorie et à la pratique de nos grands ancêtres. Pour atteindre ce but, nous avons besoin d'écoles juives, dans lesquelles on enseigne avec le même zèle, avec le même soin, le vieux et saint patrimoine de la communauté de Jacob, la science biblique et talmudique. en même temps que tout ce qui est vrai, bon et noble dans la culture moderne, en partant de l'A B C et de l'Aleph-Beth, en passant à travers tous les degrés des connaissances et du développement, enfin en donnant, toujours du même point de vue, aux esprits et aux coeurs des garçons et des filles, la formation et la fermeté gui les rendront capables de devenir des juifs vraiment
cultivés, des hommes et des citoyens vraiment juifs. Préparer la jeunesse pour la vie, c'est se conformer au "Hanauh le Nâ'ar al pi Darkau ».

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés