Plan general : famous jews

HAFETZ HAIM


MEDISANCE
BIOGRAPHIE
COURS
METSORA
DAATHAIM
ANECDOTE
ETUDE
PARACHA
FEMME?

Naissance : 1838

Rabbi Israël Meïr HaCohen est plus connu sous le nom de Hafets Haim, d'après son livre sur le Lachon Hara (médisance).

Rabbi Israël Meïr Acohen est né en 1838 en Pologne dans la ville de Radzin. Il étudie dans la fameuse yéchiva de Vilna. Il vivra toute sa vie dans sa ville natale, propriétaire d'une épicerie, ce qui lui permettra de ne pas se servir de la Torah comme d'une source d'argent. Son oeuvre principale est la Michna Broura, commentaire sur le Choulh'an Arouh' (partie Orah' H'aim). Rabbi Israël Meïr met 28 ans à le rédiger et très rapidement l'ouvrage devient la référence de la plupart des communautés Ashkéznazes. Ce commentaire est composé de trois parties:
MICHNA BROURA: qui explique d'une manière brève, le sens du choulh'an arouh', Elle résume les avis des commentateurs classiques et tranche entre eux lorsqu'il y a divergeance de vue.
BIOUR ALAH'A: Rabbi Israël Meïr HaCohen développe certains points de halah'a.

Ses livres sur le Lachone Hara ainsi que ses autres livres de moussar (morale) lui ont fait une grande réputation dans le monde des Yéchivot. Son premier ouvrage de halah'a est son livre "Hafets Haim" sur les lois du Lachone Hara. Ce livre est le premier et reste le seul ouvrage qui compile toutes les sources sur ce sujet et les organise sous forme de lois.
CHAAR HATZIOUNE: rapporte les sources des décisions du Michna Broura.
Le Hafets Haim était très sensible à la possibilité du peuple juif de retourner sur sa terre. Afin de se préparer à la Guéoula (rédemption), Rabbi Israël Meïr Acohen, entreprend d'approfondir un sujet peu étudié jusqu'alors dans les yéchivot: les lois des sacrifices au Bet Amikdache et les lois de la construction du peuple. Il ouvre même un kollel sur ces sujets. Le Hafèts Haim avait prévu de s'installer en Israël, et alors qu'il avait déjà envoyé ses livres et ses meubles, il tombe malade et ne pourra pas réaliser son rêve. Son fils raconte qu'il était parti en Israël en voyage sans le dire à son père. En revenant il lui raconta son voyage. Sur ce, le Hafets Haïm lui repondit qu'il n'avait pas agit intelligement et que s'il avait voyagé jusqu'en Israël, il aurait dû y rester s'y installer.

Benjamin David

1 commentaire:

Anonyme a dit…

CHEMIRATE HALACHONE





Lorsque quelqu'un se retient de rendre la mesure (à ceux qui lui ont créé du tort) toutes ses fautes sont pardonnées. Mais lorsque quelqu'un est impitoyable , il renforce la stricte justice. "Jerusalem n'a été détruite que parce que ses habitants s'en tenaient à la loi 'au pied de la lettre).
"Il pardonne les fautes et fait grâce aux offenses" Mikha. Les fautes de qui pardonne-t-il ? De celui qui fait grâce aux offenses.

La génération d'A'hav pratiquait l'idolâtrie , mais D' leur accordait la victoire car ils étaient unis et qu'il n'y avait pas de dénonciateurs parmi eux. Mais à l'époque de Shaoul , bien qu'ils connaissaient 49 interprétations (oui-oui) différentes de la Torah ils furent vaincus car il y avait des délateurs comme Doeg Haédomi et les Ziphites.

On doit chercher à aider son prochain comme on le peut sans tenir compte de ses défauts. Le racha fait exactement le contraire. Il fait du mal aux autres, se réjouit de leur échec et fait de leurs erreurs involontaires des crimes prémédités. Il sème la discorde et attise les querelles. "David s'était enfui devant Chaoul et Doeg s'était empressé d'aller raconter à Chaoul qu'Akhimelekh avait aidé David,- ce qui était un mensonge- cette calomnie causa la mort d'Akhimelekh.
"Lorsque ton ennemi tombe , ne te réjouis pas , s'il succombe , que ton cœur ne jubile pas".


La première calomnie sur terre fut celle du serpent qui employa la ruse pour persuader Adam et Hava de manger du fruit de l'arbre défendu. Le serpent dit à la femme: Non vous ne mourrez point. Mais D' sait que le jour où vous en mangerez vous serez comme D' connaissant le bien et le mal. En fait, comme pour un enfant à qui ont interdit de s'approcher de la barrière , car au delà c'est le vide, l'enfant ne peut comprendre et une fois qu'il aura dévalé des dizaines de mètres sur cette pente , tout son but sera de remonter (c'est la Techouva).

On peut comparer la chemirat halachone à un "met mitsva" une mitsva totalement délaissée. Certaines gens tiennent sur leurs semblables les pires propos sans en éprouver la moindre honte. Lorsqu'on leur demande pourquoi ils disent lachoune hara' ils vous répondront que pour untel ce n'est pas du lachoune hara.

Si on s'occupait d'étudier la thora, on n'aurait plus le temps de s'occuper de X et Y , mais les gens s'ennuient , alors on débloque les uns sur les autres; on divise le peuple d'Israel et on est tout étonné quand survint amalek.
Certains vous diront ….mais c'était pour m'amuser….

Le second Temple à été détruit à cause de la haine gratuite , à laquelle mène directement le lachoun hara'.
Si demain on lancait une collecte pour construire le Temple chacun s'empresserait d'y apporter sa contribution généreuse; qui ne souhaiterait avoir une part à la construction du Temple? Mais ce n'est pas l'argent qui manque - c'est arracher la haine gratuite de nos cœurs - apprendre à garder sa langue et chercher la paix.

Pourquoi dit-on lachoune hara. Parfois car on s'ennuie - au café - au téléphone (on ne nous voit pas) - ce qui est le pire à la synagogue - on parle de la robe de celle-là et du chapeau de celui là …
Attirer l'attention des autres sur la gravité de cette faute sera d'un grand secours pour s'habituer à s'en garder soi-même.

 Ne vas pas colportant le mal parmi les tiens…
 Y après avoir entendu les propos de X , va trouver Z et lui dit: ………
 Ne vous lésez pas l'un l'autre par des paroles blessantes…
 Reprend ton prochain et tu n'assumeras pas de péché à cause de lui….
 ONAAT DEVARIM: blessure causée par la parole.

Celui qui met un frein à sa bouche et à sa langue , se préserve de bien des tourments. En discutant de choses constructives , on multiplie les mérites et on en fait acquérir aux autres.
Lachoune hara amène parfois à la pauvreté. Celui qui veut éviter les difficultés matérielles fera donc bien de s'en garder.

Quiconque hait dans son cœur une personne d'Israel transgresse un interdit "Tu ne haïras pas ton frère en ton cœur" l'offensé ne doit pas haïr le fautif et se taire …mais il a l'obligation de lui exposer ses griefs et de lui dire: Pourquoi m'as-tu fais ceci….Réprimande ton prochain….

Il faut fuir les assemblées de bavards comme le feu. Ne pas s'asseoir parmi des gens qu'on a ensuite à réprimander pour lachoune hara. Car on sera puni si on ne proteste pas.

Certains propos sont poussière de médisance "Qui aurait dit d'un tel qu'il deviendrait ce qu'il est aujourd'hui" ou bien " passez un tel sous silence, je ne veux pas rapporter ce qui est arrivé à son égard…"

Nos sages ont affirmé: Pour trois délits la personne est punie en ce monde et perd sa place dans le monde futur: l'idolâtrie, les unions sexuelles proscrites et le crime. La sanction liée à la médisance est équivalente à ces trois péchés combinés.

QUE DOIT ON FAIRE POUR ÊTRE SAUVE DE LA GUERRE DE GOG ET MAGOG: S'OCCUPER DE TSEDAKA ET D'ETUDE DE LA TORAH.

Messages les plus consultés