Plan general : famous jews

YEHOUDA ASHLAG

SAGESSE
INTELLECT
LUMIERE
RELIGION
LA PAIX
MONDE
SECRET
ZOHAR
MUSIQUE
TSIMTSOUM
ARBRE DE VIE
COURS

CENTRE
INSTITUT

Un cabaliste révolutionnaire
Rav Yéhouda Ashlag (1884-1956)fut un grand cabaliste qui considérait l’étude de la cabale, nécessaire à notre génération, car celle-ci contient les réponses à nos questions existentielles.
Il réalisa un travail remarquable de traduction et de commentaires du Zohar, et produisit de nombreux ouvrages d’introduction à la cabale.

Yéhouda Ashlag est né à Varsovie, Pologne, en 1884. Brillant talmudiste, il s’intéresse très tôt à de la tradition mystique : la cabale. Après avoir été initié par un maître à cette science secrète. Rav Ashlag monte s’installer à Jérusalem en 1922. Là il crée une yéchiva pour enseigner la cabale, à un public religieux, âgé de plus de quarante ans.
A partir de 1943, il se consacre à l’écriture de traductions et commentaires d’ouvrages cabalistes, dont le célèbre Zohar, qui paraît en 1953. Il nomme son commentaire Soulam « Echelle », en référence à l’échelle de Jacob, allusion au lien à établir entre le monde d’en bas et le monde d’en haut. Il compose également Talmud Esser Séfiroth « Etude des Dix Séfiroth. » Il sera alors surnommé le Baal Hasoulam (« maître de l’échelle »).
L’originalité de son enseignement repose sur la démocratisation de l’enseignement mystique. Selon lui, le temps est venu d’enseigner cette science à tout un chacun, car « plus le monde est dans l’obscurité et plus il a besoin de lumière ».
Le Rav Yéhouda Ashlag meurt le jour de Kippour, en 1956. Son enseignement se perpétuera par son fils Rabbi Baruch et son disciple Rav Brandwein.
Son enseignement fut accueilli avec ferveur par les uns et critiqué par les autres. Il reste cependant que le Rav Ashlag fut un grand pédagogue, marqué par un grand amour de l’humanité.
Philippe Haddad

"La sagesse (de la Kabbale) n'est ni plus ni moins qu'une séquence de racines qui découle d’un système de causes et de conséquences, selon des règles fixes et déterminées, s'entrelaçant en un but unique et exalté décrit comme 'la révélation de Sa Divinité à Ses créatures en ce monde' ".

"Ainsi chaque monde inférieur est une empreinte du monde situé au-dessus. De la même façon, toutes les formes que l'on peut trouver dans le monde supérieur sont méticuleusement copiées, en quantité et en qualité, dans le monde sous-jacent."

Telle était l'intention de nos sages, lorsqu'ils disaient: "Il n'est pas de brin d'herbe ici-bas qui n'ait une étoile et un gardien là-haut qui le frappe et lui ordonne de croître". Il s’en suit que la racine, appelée aussi destinée, l’a poussé à croître et à recevoir son attribut en quantité et qualité, tel l’exemple du sceau et l'empreinte ci-dessus. Telle est la loi de la racine et de la branche, qui s’applique en chaque chose de la réalité dans quelque monde que ce soit, en relation avec le monde qui lui est supérieur.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés