Plan general : famous jews

AEMILIA BASSANO LANIER


Aemilia Bassano lanier
THEORIE
Dark Lady
SITE
MISTERY
shakespeares darklady
POEME
Jews in the Cour


"In the old age black was not counted fair,
Or if it were it bore not beauty's name;
But now is black beauty's successive heir,
And beauty slandered with a bastard shame"
Shakespeare


1569 - 1645
Aemilia a été la premiere Anglaise a se faire connaitre comme poète professionnelle grâce à son unique volume de poèmes, Salve Deus Rex Judaeorum (1611). Né Aemilia Bassano ,fille illégitime de Baptiste Bassano, un juif vénitien christianisé et un des premiers musiciens de la cour du Roi Henry VIII, Emilia a été laissée sans moyens apres la mort de son père . Elle a été éduquée à la maison de Susan Bertie, la comtesse douairière de Kent. Et pendant plusieurs années,fut la maîtresse de Henry Carey, 1er Baron Hunsdon, cousin germain de Elizabeth I d'Angleterre. Elle s'est mariée à un musicien Alfonso Lanier en 1592 .

Feministe active comme on peut le lire dans ce poeme :
"Forgetting they were born of woman, nourished of women, and that if it were not by the means of women they would be quite extinguished out of the world, and a final end of them all, do like vipers deface the wombes wherein they were bred "

*

Mais elle fut en outre identifiee comme etant la ' Dark Lady ' des sonnets du 'Barde'
C'est du moins la these de John Hudson qui est persuade que son heroine est bien le celebre dramaturge Shakespeare !
Tout d'abord les pieces de Shakespeare contiennent presque 2000 references et 300 termes musicaux differents et se referent a un manuscrit du Vieme siecle . Or Shakespeare n'avait aucune connaissance musicale ce qui n'etait pas le cas d'Aemilia.
( quinze de ses proches etaient des musiciens )
Dans l'Angleterre du XVIeme seuls quelques dizaines d'erudits non juifs etudiaient l'hebreu. Comment expliquer que le Barde fasse des jeux de mots bases sur cette langue ,cite des references du Talmud et a Maimonide ou integre meme des exemples d'hebreu.
John Hudson signale en outre que nombre de pieces de theatre de Shakespeare font allusion a la guerre qui opposa Juifs et Romains en terre d'Israel . Dans l'une d'entre elles le conquerant romain est identifie a Satan ,une prise de position qui requiert de faire le rapprochement avec les poemes d'Aemilia.
pour rester dans le domaine des langues rien n'expliquerait comment le 'vrai Shakespeare'- qui selon John Hudson avait ete choisi par Aemilia Bassano pour lui servir de couverture - aurait appris l'italien dans sa ville natale, or ses pieces montrent une veritable familiarite avec cette langue. Ce qui n'aurait rien d'etonnant dans cette these puisque la famille d'Aemilia etait originaire de Venise .
Les autres preuves que J. Hudson avance concernent avant tout la personnalite de la poetesse qui avait ete eduquee a la Cour mais surtout chez l'une des premieres feministes, la duchesse de Suffolk et sa fille. Cela expliquerait pourquoi dans la 'Megere Apprivoisee'figurent des references a un livre qui etait le manuel de base des dames de la cour.
Et dans d'autres oeuvres des allusions a ' l'Heptameron' ecrit par Margueritte de Navarre et tres populaire chez les dames nobles.
Poetesse reconnue Aemilia Bassano Lanier publia entre autres, un poeme de cent soixante lignes ressemblant enormement a un morceau de la piece 'La Tempete'.

Enfin J. Hudson note que dans les pieces de Shakespeare l'un des noms les plus employes est Emilia ou des variantes et que dans 'Titus Andronicus' deux personnages se nomment Emilius et Bassianus....
Un hasard?
D'apres Catherine Garson - actuj

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés