Plan general : famous jews

JONAS SALK


INSTITUT
VIDEO 1 - 2
TIME
CENTER

POLIO
VACCIN





Inventeur du vaccin contre la poliomyélite , C'était l'une des plus chaleureuses personnalités de la biologie du XXe siècle, l'un des rares chercheurs qui ait réussi à associer son nom à un vaccin. Jonas Edward Salk était né à New York le 28 octobre 1914, dans une famille d'immigrés juifs polonais.

1914-1995

Né en 1914 de parents immigrés polonais, Jonas Edward Salk suit des études à l'Ecole de médecine de l'université de New York où il est très vite attiré par la recherche. Diplômé en 1939, le jeune homme rejoint Thomas Francis (avec qui il a déjà travaillé) à l'Ecole de santé publique de l'université du Michigan. Là, il prend part au groupe de recherche sur les possibilités d'immunisation contre la grippe. En 1947, Salk devient directeur du Laboratoire de recherche sur les virus de l'Ecole de Médecine de l'université de Pittsburgh. Dans les locaux de l'hôpital, il installe un laboratoire de virologie moderne et commence ses travaux sur la poliomyélite. A partir de ce moment, il obtient le soutien financier de la National Foundation for Infantile Paralysis, créé dix ans plus tôt par le président américain Franklin D. Roosevelt, lui-même atteint de la maladie.

A cette époque, le virus de la polio a été isolé, trois souches principales ont été identifiées et on sait cultiver in vitro l'agent pathogène. Le chercheur entreprend donc de développer un vaccin injectable sûr, à partir de virus atténué. C'est chose faite en 1952 et dès lors, tout va très vite. En juin de la même année, un premier groupe d'enfants est vacciné, bientôt suivi par d'autres essais sur l'homme. Parallèlement, Salk prend contact avec des compagnies pharmaceutiques afin de mettre au point les conditions de production à grande échelle de son vaccin. Et en 1955, après avoir prouvé son efficacité lors d'un test sur tout le territoire, le produit est homologué par les autorités sanitaires américaines. En douze ans, entre 1952 et 1964, les Etats-Unis verront ainsi le nombre de cas de poliomyélite aiguë passer de 58 000 à 121. Le vaccin de Salk sera toutefois remplacé par un autre, à prise orale, mis au point en 1957 par Albert Sabin.

En 1963, Salk installe un nouvel institut consacré à la recherche biologique à La Jolla (San Diego, Californie), le Salk Institute for Biological Studies. A la fin de sa vie, le chercheur s'intéresse au développement d'un vaccin contre le Sida à partir de VIH inactivé, destiné aux personnes déjà infectées. Mais le 23 juin 1995, il meurt d'un infarctus du myocarde, avant de savoir ce qu'auront donné ses recherches.nepturne

Vaccin Salk

Le vaccin Salk consiste à injecter une forme affaiblie du virus de la polio. Le corps développe alors une immunité contre le virus sans attraper la maladie.
En 1961, Albert Sabin développe un vaccin à administrer par voie orale. Son vaccin est aussi une forme affaiblie du virus de la polio.
Lorsque Salk demande l'autorisation pour un essai à l'échelle nationale, des membres de la communauté scientifique s'y opposent. Un de ces scientifiques est Albert Sabin. On raconte que son opposition à l'essai de Salk était sans doute dans le but de retarder suffisamment Salk et ainsi le devancer avec son propre vaccin.
La mise en place d'une production à grande échelle des vaccins contre la polio a nécessité des transformations technologiques qui ont été, par la suite, appliqués à la fabrication de tous les vaccins.pause pquebec

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés