Plan general : famous jews

MARTIAL SOLAL


CONCOURS
BIO
PIANISTE
MEDIA
INTERVIEW
MUSIQUE





Né à Alger en 1927, Martial Solal est un pianiste, chef d’orchestre et compositeur français dont l’importance dépasse largement les frontières du jazz et de L’Europe, comme dit le Dictionnaire du Jazz (Paris, Laffont, coll. Bouquins).

L'un des rares musiciens de jazz français à avoir connu une carrière internationale, Martial Solal occupe une position exceptionnelle tant pour son œuvre de pianiste que de compositeur. Longtemps accompagnateur de solistes dans les clubs de jazz parisien, il a imposé en trio et en solo sa maîtrise de l'improvisation virtuose, inventive et inépuisable. Instrumentiste brillant, à l'articulation précise, il déploie une pensée féconde qui enchaîne les idées complexes avec une lucidité et une précision rarement égalées. Le compositeur, qui a touché tant au classique qu'au jazz en grande formation, possède une identité tout aussi reconnaissable.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Solitude
Martial Solal
Paola Genone



Discipline cruelle, la musique ne fait pas de cadeaux. Et le plus constant des musiciens peut rester médiocre malgré les efforts d'une vie. Assis depuis soixante ans à son piano, Martial Solal connaît sa chance: un toucher inné d'une rare beauté, un don du rythme, un doigté si délié qu'il rendrait jaloux un contorsionniste. Travailleur inlassable, Solal a nourri sa passion d'une érudition kaléidoscopique. De sa solitude, le pianiste livre ici sa plus belle interprétation de standards - de Gershwin à Irving Mills - et de ballades originales. Plongé dans un jeu de citations, ce virtuose parcourt des thèmes immortels que son imagination débordante détourne. Ici, une touche hispanisante à la Ravel. Là, un phrasé imprévu, évoquant le «déconstructivisme» de Charlie Parker. Lyrique et plein d'humour, la Solitude de Martial Solal est une merveille à partager.

lexpress

Messages les plus consultés

BIOGRAPHIE PORTRAIT POETE BIO TEXTE RADIO MON JARDIN POEZIBAO PRESENTATION ACTUALITE "Etre poete pour que vivent les hommes...