Plan general : famous jews

ANTONIO JOSE DA SILVA


BIO
THEATRE

Jose da Silva


Il est considéré au Portugal comme l'un des plus grands dramaturges de cette époque


Antonio Jose da Silva (1705-1739) «O Judeu»


L’auteur portugais Antonio Jose da Silva vient d’entrer, après presque trois siècles, au répertoire de la Comédie française.
Sa pièce inspirée de la fin de Don Quichotte surprend par une mise en scène qui combine personnages et marionnettes, et la force de sa satire sociale est encore perceptible de nos jours.
Mais c’est surtout son auteur qui nous intéresse ici : « O Judeu »
« Le Juif » a déjà inspiré un roman (1906) et un film (1994) du même nom. Né à Rio de Janeiro, de parents convertis, il fut amené à Lisbonne en 1713, à la suite de soupçon de judaïsme pesant sur sa mère née Lourença Coutinho. Lui-même n’échappe guère longtemps à l’Inquisition. Après ses études à l’université de Coimbra, il subit une première fois la prison et la torture qui le laissera invalide. Cependant, ses pièces avaient beaucoup de succès.
Arrêté de nouveau comme "judaïsant" en 1737, il fut garrotté et brûlé sur le bûcher deux ans plus tard à l’âge de 34 ans. Sa jeune femme lui survécut très peu.
Cet homme au destin tragique, connu sous le nom de « O Judeu », est la gloire du théâtre portugais du XVIIIe siècle. Mais ses œuvres complètes furent publiées anonymement entre 1744 et 1746. Le théâtre de Lisbonne s’élève sur la place du Rossio là où autrefois se dressait le bûcher de l’Inquisition.

Mireille Hadas-Lebel


Il incarne une tentative de renouveau du théâtre de marionnettes, avec ses comédies burlesques, aux intrigues enchevêtrées, agrémentées d’ariettes. Une œuvre tranche sur le tout, Les Guerres du romarin et de la marjolaine (1737), sorte de vauveville plein de quipropos, éblouissant de verve et d’une allure endiablée, qui ridiculise, dans le cadre de la comédie d’intrigue, les clans qui s’opposaient dans la haute société de Lisbonne.librairie compagnie


Dom Quichotte et Sancho Pança
Comment dom Quichotte, chevalier errant, et Sancho, son écuyer,partirent pour de nouvelles aventures.
Qui ils rencontrèrent ou crurent rencontrer, quels combats ils engagèrent,quels terribles animaux et ennemis ils affrontèrent, par quels moyens ils descendirent dans la grotte de Montesinos puis atteignirent le Parnasse, quels enchantements furent défaits par dom Quichotte, quels jugements rendus par Sancho… En 1733, António José da Silva reprend à son compte, en les parodiant, quelques-unes des plus célèbres péripéties du roman de Cervantès. Il en invente à son tour, y joint des couplets et les confie au Théâtre du Bairro Alto de Lisbonne et à ses grandes marionnettes,qu’accompagnent chanteurs et comédiens. Les changements de décors, les apparitions, les envols,ajoutent au divertissement le spectaculaire et font de ce Dom Quichotte un des sommets de la dramaturgie portugaise du XVIIIe siècle.comedie francaise

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés