Plan general : famous jews

BETTY WILLIAMS



PRIX NOBEL















Betty Williams, née le 22 mai 1943 à Belfast (Irlande du Nord, Royaume-Uni) est une militante pacifiste nord-irlandaise pour droit des enfants et des femmes, lauréate du prix Nobel de la paix 1976.
( Origine Juive par son grand père maternel )

http://www.changeursdemonde.net/Mairead-Corrigan-et-Betty-Williams
Super Héros Mairead Corrigan et Betty Williams
 A la fin des années 1970, les violences de Belfast, en Irlande du Nord, font régulièrement l’actualité. Mais ces deux femmes vont changer la donne. On a peine à le croire mais la haine entre catholiques et protestants a eu la vie très dure. A Belfast, les quartiers de religion différente étaient séparés par... des murs.
D’un côté, les protestants voulaient le rattachement à l’Angleterre, de l’autre on désirait l’Indépendance... La racine du conflit était ancienne, remontant au 17e siècle, lorsque l’Angleterre occupa l’Ile Verte. Mais au 20e siècle, entre 1960 et 1990, les "Troubles" devinrent atroces car des groupes para-militaires terrorisaient les populations. Tirs, bombardements, massacres étaient quotidiens et firent des milliers de morts.
Le 10 août 1976, une femme et ses trois enfants perdirent la vie et Betty Williams, qui avait assisté au drame, décida d’agir avec Mairead Corrigan, la tante des trois petites victimes. En moins de 2 semaines (sans internet et sans FB), plus de 20 000 personnes des deux bords se mobilisèrent contre la violence. Inspirée par Gandhi et Martin Luther King, les deux femmes fondèrent le Peuple pour la Paix et aidèrent des milliers de jeunes à ne pas se laisser embrigader par les milices.
 A l’époque, l’Irlande traversait une grave crise sociale et le chômage faisait rage. Mais des fonds commencèrent à arriver du monde entier pour aider le Peuple de la Paix à rouvrir des usines et soutenir les plus démunis. Un jour de 1976, le peuple de la Paix, composé de milliers de femmes notamment, défile calmement dans les rues de Belfast, en chantant. Attaquées par des milices, elles sont battues, on leur jette des pierres et des tessons. Mais elles font bloc, sans violence, et continuent leur progression.
La même année, les deux femmes reçurent le Prix Nobel de la Paix et le regard que l’on posa sur l’Irlande commença à changer. Vingt ans plus tard, les gouvernements anglais et irlandais signèrent le "Good Friday Agreement" qui mettait fin pacifiquement aux Troubles. "La non-violence est l’arme des forts" dira un jour Mairead Corrigan, avant d’ajouter "Je crois que l’espoir pour l’avenir dépend de chacun d’entre nous. Nous devons embrasser la non-violence dans nos esprits et dans nos coeurs... Pour ceux qui soutiennent que c’est impossible, rappelons que l’humanité a réussi à abolir l’esclavage. Notre mission aujourd’hui est d’abolir la violence et la guerre. Nous pouvons nous féliciter de vivre une période miraculeuse. Tout change et tout est possible."

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés