Plan general : famous jews

GUSTAV MAHLER


DISCOGRAPHIE
IRCAM
CLASSIC
PORTRAIT
MEDIATHEQUE
OEUVRES
SOCIETY
INFO
AGORA


"Je suis trois fois apatride. Comme natif de Bohême en Autriche, comme Autrichien en Allemagne, comme juif dans le monde entier."

1860-1911
Gustav Mahler est né le 7 juillet 1860 à Kaliste (Bohême) non loin de la Moravie. Il était le deuxième des quatorze enfants de Bernhard et Marie Mahler dont huit mourront en bas âge. D'origine juive, leur situation n'a rien d'enviable dans l'empire austro-hongrois. Leur liberté de mouvement est limitée et seul le premier né avait le droit de se marier. Néanmoins, Bernhard avait réussi à assurer la situation de sa famille en ouvrant un commerce (distillerie). Le jeune Gustav montre des dons pour la musique et fait ses premières études musicales à Iglau, petite ville de garnison de Moravie, là où son père tenait commerce. Sa première oeuvre est une polka avec introduction de marche funèbre qu'il compose à l'âge de six ans. En 1871, il va poursuivre ses études secondaires à Prague puis, à partir de 1875, sur les conseils d'un administrateur local, Mahler est envoyé à Vienne pour y suivre des études au Conservatoire (piano, harmonie, composition). La représentation de Tannhaüser de Richard Wagner en 1875 le bouleverse et l'encourage à la composition. Pendant les trois années qui suivent il écrit quelques pièces très remarquées et qui lui valent des prix de composition. La vie musicale viennoise le bouleverse, lui qui vient d'une petite ville. Il devient l'ami intime d'Hugo Wolf. En 1878, Mahler est diplômé du Conservatoire et il se consacre à la composition. Das Klagende lied sera composé en 1880. Il est à cette époque un des disciples de Bruckner qu'il encourage et pour qui il a le plus grand respect bien que n'ayant jamais été son élève contrairement à la légende établie. Il aura l'occasion de le fréquenter lors de la création de la troisième symphonie du maitre de St Florian.
Le manque de revenus l'oblige après deux ans de privations à se consacrer à des études de chef d'orchestre. Il obtient un engagement pour la saison 1881-1882 au théâtre de Laibach. Début 1883, en raison de ses succès, il est appelé au théâtre de la ville d'Olmütz. Son zèle, ses qualités de chef lui offrent une autre promotion pour l'Opéra de Kassel cette fois (en Prusse). Confronté à la bureaucratie prussienne, il quitte cet opéra deux ans après. Les Lieder eines fahrenden Gesellen (Chants d'un compagnon errant, 1885) datent de cette période. En 1885, il obtient un véritable triomphe de chef d'orchestre avec la représentation des Saisons de J. Haydn. Il est nommé à Prague en 1885 puis à Leipzig en 1886 où il devint l'assistant d'Arthur Nikish. Mahler est obligé de donner sa démission en 1888 à la suite d'un scandale. Il avait séduit la femme de von Weber, petit fils du compositeur, commanditaire d'un opéra. Malgré le succès de l'opéra cette affaire causera beaucoup de tort à sa carrière. A vingt huit ans il est nommé Chef d'orchestre à l' Opéra de Budapest en 1888. Il choque les musiciens, les critiques et le public par ses innovations. L'année 1890 est éclairée par la rencontre avec Natalie Bauer-Lechner. Jeune violoniste, elle se dévoue entièrement au compositeur. Il est nommé à Hambourg en 1891 où il restera six ans. Cette période lui est bénéfique et malgré les démélés avec les autorités administratives et les critiques défavorables. Il aura l'occasion de travailler avec Hans von Bülow, Mengelberg, Tchaikowski (pour l'opéra Eugène Onéguine) et Richard Strauss. Mahler devient un des grands chefs d'orchestre de son temps. A cette époque, il termine se Deuxième symphonie "Résurrection". Bruno Walter, célèbre chef d'orchestre du début du 20ème siècle travaillera avec le compositeur et deviendra un grand interprète de ses oeuvres. Mahler, à peine âgé de 35 ans jouit en cette fin de siècle d'une spectaculaire renommée internationale.

Mahler a des visées sur l'opéra de Vienne mais il devait auparavant devenir catholique. Il le fit relativement facilement car il était juif de naissance mais non de conviction. Il devient Kapellmeister de l'Opéra de Vienne en 1897 et investi de pouvoirs considérables. Mahler atteint le sommet de sa carrière de Chef d'orchestre en devenant le patron de la première scène lyrique au monde. Sa première saison est triomphale et il devient directeur de l'Orchestre Philharmonique de Vienne après la démission de Richter. Les critiques de la presse se font, malgré le succès populaire, de plus en plus vives. En 1901, au bord de la déprime, Mahler fait connaissance de Alma Maria Schindler âgée de vingt trois ans, fille du peintre Emil Schindler, cultivée et ravissante. Considérée comme la femme la plus belle de Vienne, c'est le coup de foudre et ils se marient quelques mois plus tard. Deux filles, Maria en 1902qui décède d'une scarlatine à quatre ans et demi et Anna en 1904, naitront de cette union

Pendant l'été 1905, Mahler termine sa Symphonie n° 6 et ses Kindertotenlieder (chants pour les enfants morts). Il réalise un triomphe avec la représentation des opéras de Mozart pour le cent cinquantième anniversaire de sa naissance. Il est à noter qu'il est le premier à avoir fait jouer entièrement les opéras de Mozart et Wagner, ceux-ci étant l'objet jusqu'alors de fréquentes coupures. En 1907, ses talents de compositeur commencent à être reconnus mais il donne sa démission de l'opéra de Vienne usé par le travail, les cabales antisémites montées contre lui et l'inconstance du public viennois. Profondément affecté par la perte de sa fille Maria, il apprend qu'il est lui-même atteint d'une maladie cardiaque. Mahler signe alors un contrat avec le Metropolitan Opera de New-York et il quitte l'Europe en 1907.

Retenu à New York trois mois par an, aux côtés de Toscanini, il a la chance de travailler avec des chanteurs prestigieux tels que Caruso. Le public new-yorkais lui fait un accueil chaleureux. Il ne revient en Autriche qu'en été pour la composition de ses dernières oeuvres : Das Lied von der Erde (le Chant de la terre, 1909) – en six parties pour mezzo-soprano, ténor et orchestre, la Neuvième Symphonie, 1910). Il ne pourra terminer la Dixième symphonie à l'instar de Beethoven, Schubert, Bruckner. A la suite d'une crise conjugale, il dédie sa Huitième symphonie à sa femme. Sa création sera l'un des rares triomphes de sa carrière de compositeur. Il regagne péniblement Vienne et décède, exténué, le 18 mai 1911. Comme prise de remords, Vienne lui fait des funérailles impressionnantes. Sur sa tombe juste son nom : "ceux qui viendront me voir sauront qui je suis, les autres n'ont pas besoin de le savoir".

Si Mahler fut un des plus grands chefs d'orchestre de son époque, il aura beaucoup de mal à s'imposer, de son vivant, en tant que compositeur. Il est considéré comme le dernier compositeur "romantique".membres lycos

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés