Plan general : famous jews

ANDREW FIRE


PRIX NOBEL 2006



 Cette découverte va engendrer des expériences qui vont nous enseigner des choses


Scientifique américain, né en 1959 à Palo Alto en Californie


Andrew Fire a 47 ans. Ce généticien de l'école de médecine de l'université Stanford (Californie) a fait un passage au Massachusetts Institute of Technology (Cambridge) et a été élu en mai 2005 à l'Académie américaine des sciences. C'est un spécialiste du contrôle de l'expression génétique.


 l'ARN interférence est un phénomène capable d'inactiver sélectivement des gènes impliqués dans le développement de certaines maladies. 


Le regard timide dissimulé par de petites lunettes ronde, la barbe scientifique et l'air effacé de l'homme en perpétuelle prise avec ses pensées, Andrew Z. Fire appartient au club très fermé des Prix Nobel de médecine. Brillant jeune licencié de mathématiques à l'Université de Berkeley, il décroche son doctorat de Philosophie des Sciences en 1983 à L'Institut de Technologie du Machassusets. 
Il s'envole alors pour l'Angleterre, où il officie en tant que post-doc à l'Institut de Biologie Moléculaire de Sydney Brenner, autre génie nobelisé, àCambridge. A partir de 1986 et jusqu'en 2003, il intègre le département de biologie du Carnegie Institute de Baltimore, où il effectue des travaux sur l'utilisation de l'ARN double-brin dans le but de bloquer l'expression des gènes. Cette avancée révolutionnaire pour lascience lui vaut la récompense suprême du Nobel de Médecine en 2006.evene.fr

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés