Plan general : famous jews

PETER GINZ



TEREZIN
PETR AND ILAN

IN MEMORY

JOURNAL
ARCHE


Ilan Ramon, premier astronaute israélien a emporté avec lui le 16 janvier 2003, jour du lancement du vaisseau spatial Columbia, le 16 janvier 2003, une œuvre d’art datant de la Shoah et conservée dans les collections du Musée de Yad Vashem.

Colonel de l’armée de l’air de Tsahal, Ilan Ramon était d’autant plus sensibilisé aux conséquences de la Shoah que sa mère et sa grand-mère en étaient rescapées et que de nombreux membres de sa famille, dont son grand-père, avaient été exterminés dans les camps de la mort. Il avait pris contact avec Yad Vashem et demandé qu’un objet datant de la Shoah lui soit confié pour son périple dans l’espace.

Yad Vashem a choisi Paysage lunaire, œuvre réalisée au ghetto de Theresienstadt par un jeune Juif de 14 ans, Petr Ginz. Particulièrement doué, Petr Ginz était l’auteur de contes, d’articles et de poèmes et continua de se livrer à des activités artistiques et littéraires au ghetto où il fut incarcéré en 1942.
Pendant cette période passée à Theresienstadt, Petr Ginz se laissait transporter en imagination vers les sites qu’il aimait, revisitant ainsi Prague, la ville où il avait passé son enfance, dans un poème écrit derrière les murs du ghetto. En 1944, il fut déporté et assassiné à Auschwitz.

Le Paysage lunaire de Petr Ginz est révélateur de son aspiration à parvenir en des lieux où la Terre qui menaçait son existence pouvait être perçue à une distance rassurante. Plus encore cette œuvre atteste de la sensibilité de cet adolescent doué, chercheur et scientifique en puissance, qui était convaincu que la science transcendait les réalités de l’heure et finirait par apporter un remède aux maux de l’humanité.

S’adressant, du Centre spatial de Houston (Texas) où il participait aux entraînements précédant la traversée de l’espace de la navette Columbia, Ilan Ramon avait déclaré à la Société américaine pour Yad Vashem basée à New York :
« J’ai l’impression que mon voyage réalise le rêve de Petr Ginz il y a 58 ans. Un rêve qui est la preuve suprême de la grandeur d'âme d'un adolescent emprisonné dans les murs du ghetto, qui n'ont pu annihiler son esprit. Les dessins de Ginz, conservés à Yad Vashem, sont des témoins du triomphe de l’esprit".

Paysage lunaire fait le lien entre le rêve d’un adolescent juif, symbole à lui seul des talents exceptionnels perdus dans la Shoah, et le voyage dans l’espace d’un astronaute juif, symbole du renouveau d’Israël.

Messages les plus consultés