Plan general : famous jews

KARL LANDSTEINER

PRIX NOBEL 1930
BIO
DECOUVERTE
BRITANNICA
RECHERCHE
SITE
HISTOIRE
GENETIQUE

Biologiste américain d'origine autrichienne, né à Vienne en 1868, mort à New York en 1943.

Il étudie à l'Université de Vienne, diplômé en 1891, il sera toute sa vie intéressé par les mécanismes du sang. Il complètera sa formation en chimie aux laboratoires de Hantzsch près de Zurich, d'Emil Fischer à Würzburg et Bamberger à Munich. De retour à Vienne, il retourne travailler comme assistant de Max von Gruber à l'Institut d'Hygiène de Vienne. De 1898 à 1908, il sera assistant au Département d'Anatomie Pathologique de l'Université de Vienne, du professeur Weichselbaum. Ce dernier le fera engager plus tard à l'hôpital Wilhelmina de la ville. Il découvre les groupes sanguins entre 1901 et 1903. S'exilant aux USA, il deviendra Professor Emeritus à l'Institut Rockefeller en 1939. La rencontre avec son collègue " Schlemihl " aura lieu en 1899 au Whilelminaspital. Il découvrit les groupes sanguins, en étudiant le phénomène de coagulation du sang. Karl Landsteiner et Wiener découvrent le « facteur Rhésus » (Rh), du nom du singe macaque ayant servi à l’expérimentation et le mécanisme des iso-immunisations fœto-maternelles en 1940.
Ces groupes sont déterminés par la présence ou l'absence d'agglutinogènes M et N et d'agglutinines spécifiques des globules rouges et du plasma. Ces résultats permirent en particulier d'expliquer et d'éviter les accidents qui se déroulaient lors des transfusions. Prix Nobel de Médecine 1930. Son ouvrage The Specificity of Serological Reactions (1936) contribua au développement de l'immunologie et de la sérologie. georges dolisi

C'est en 1900 a Vienne, qu'un médecin autrichien, Karl Landsteiner, a découvert qu'il existe plusieurs sortes de sang, et surtout que certains sangs ne s'accordent pas entre eux ! Jusque-la en effet, les transfusions provoquaient souvent la mort du receveur. Mais on pensait simplement que ces échecs inexplicables étaient dus a de "mauvais donneurs" de sang. Erreur ! C'est en réalité une question de compatibilité. On classe le sang humain en 4 groupes principaux : A, B, AB et O. Chacun de nous peut recevoir du sang de son propre groupe. Pour le reste, il faut savoir qu'un individu, quel que soit son groupe, possede dans son sang des anticorps dirigés contre le groupe qu'il n'a pas. Par exemple, un individu du groupe A possede des anticorps appelés anti-B dirigés contre les globules du groupe B. De meme, une personne du groupe B possede des anticorps anti-A. Un individu du groupe AB ne possede ni anticorps anti-A ni anticorps anti-B. Elle peut recevoir du sang venant de n'importe quel groupe sanguin : c'est le receveur universel. En revanche, une personne du groupe O possede les 2 types d'anticorps anti-A et anti-B. Elle ne peut recevoir du sang que du groupe O mais elle peut donner son sang a n'importe quel groupe sanguin : c'est le donneur universel.

Que se passe-t-il quand des globules A rencontrent des anticorps anti-A ? Les globules rouges s'agglutinent les uns contre les autres formant une sorte de caillot ce qui entraine inévitablement la mort de l'individu. C'est ce phénomene "d'agglutination" qui est d'ailleurs utilisé pour identifier les groupes sanguins.

Notre sang a une autre caractéristique importante. C'est encore Karl Landsteiner et son éleve Wiener, qui l'ont découverte en 1940 : le facteur "rhésus". Si vous etes rhésus positif, vous possédez, tout comme le macaque rhésus ( d'oe le nom ) certains anticorps. Si vous etes rhésus négatif, vous ne possédez pas ces anticorps.

Tout cela complique un peu la compatibilité entre les groupes sanguins mais c'est grâce a cette connaissance des sangs humains que les tranfusions se sont tant développées. Aujourd'hui, on transfuse rarement du sang entier, on préfere fragmenter cette précieuse matiere en ses différents constituants ( globules rouges, globules blancs, plaquettes, plasma ) pour ne donner au malade que ce dont il a besoin. Chaque année en France, le don du sang, absolument indolore et sans danger , permet d'alimenter les hôpitaux et de sauver des milliers de vies.nobel prize

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés