Plan general : famous jews

ABRAHAM CRESQUES

ITINERAIRE
MAITRE
ECOLE
ATLAS
MANUSCRIT


Catalan Atlas by Abraham Cresques ,
showing Hy-Brassil west of Ireland, 1375
(Bibliotèque Nationale, Paris)




CRESQUES ABRAHAM 1325-1387
On sait que cette famille juive était établie à Majorque depuis plusieurs générations mais on ignore si elle venait de Catalogne ou d’Afrique du Nord. On trouve trace de Ferrer Cresques, physicien et de Vidal Cresques, haut-fonctionnaire dans les archives de la couronne d’Aragon.
Si les détails sur la vie de Cresques Abraham (Cresques, fils d’Abraham) sont peu nombreux, on sait en revanche qu’il jouissait d’une grande réputation auprès de la Cour et qu’il fut l’un des chefs de file de l’école cartographique majorquine . Cartographe réputé, il était 'Magister mappamundorum et bruxolarum' auprès du roi et reçut commande de Don Juan d’Aragon pour dessiner une carte du monde destinée au jeune Charles VI, alors âgé de 13 ans. Dans une lettre en date du 5 novembre 1381, il est fait mention de 'Cresques lo Juheu qui lodit mapamundi a fet'. La dite mappemonde ne saurait être l’Atlas catalan puisque ce dernier figurait déjà dans les collections de Charles V en 1380, ce qui met en doute l’attribution de l’Atlas catalan à Cresques Abraham ; on sait par ailleurs qu’il a réalisé plusieurs autres cartes du même type en 1381, 1382 et 1387 pour les rois de France et d’Aragon.

Le fils de Cresques Abraham, Yehuda (Jaffuda) Cresques (Yehuda, fils de Cresques), converti au christianisme en 1391 comme beaucoup de juifs majorquins, prit le nom de Jaume Riba (Jacobus Ribes) ; comme son père, il sut bénéficier de la protection royale et devint 'Magister cartorum navigandi' à la Cour. Les archives d’Aragon mentionnent une commande en 1389. On le voyait toujours dessiner des cartes à la fin du XIVe siècle. Il pourrait être le " Mestre Jacome de Malhorca " que l’on rencontre en 1419 au Portugal auprès d’Henri le Navigateur et qui serait la transition entre la cartographie catalane et l’émergence de l’école portugaise. bnf

Le roi du Portugal fit appel à Yehouda Cresques, le fils d'Abraham Cresques, avant d'entreprendre des expéditions maritimes. Après la prise de Ceuta en 1417, Henri Il le Navigateur annonça son intention d'évangéliser les Noirs de la côte ouest de l'Afrique. Probablement, la recherche de l'or faisait-elle aussi partie de ses objectifs. Selon La Roncière, du jour où l'équateur fut franchi, les marins ne pouvaient plus se régler sur l'étoile polaire. Abraham Zacuto, professeur d'astronomie à Salamanque, établit à leur intention la méthode pour calculer la latitude par rapport au soleil. Les premières tables de déclinaisons furent composées en hébreu.
Jean II le Navigateur attacha à ses expéditions des médecins, géomètres et astronomes juifs. C'est sous son règne que Bartolomeu Dias doubla le cap de Bonne-Espérance (1487-1488). Dias était l'élève du cosmographe et navigateur juif Martin Behaim de Nuremberg, à qui l'on doit le plus ancien globe terrestre et l'usage de l'astrolabe sur les vaisseaux.amitiejudeonoire

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés

BIOGRAPHIE PORTRAIT POETE BIO TEXTE RADIO MON JARDIN POEZIBAO PRESENTATION ACTUALITE "Etre poete pour que vivent les hommes...
  • BIO JESUS MESSIE HISTOIRE Joseph Klausner "Jésus n'a pour ainsi dire pas introduit d'idées morales qui fussent étrangè...
  • MOPSIK CABALE verdier ETUDE LETTRE SUR LA SAINTETE LES PORTES CABALE Joseph Gikatila. Cabaliste castillan né à Medinaceli en 124...
  •