Plan general : famous jews

ISRAEL GELFAND






Israel Gelfand, considéré comme l'égal de Euler, a donné son nom à de nombreux théorèmes.










Israel Gelfand était l’un des plus grands mathématiciens de la seconde moitié du XXième siècle. Ses contributions embrassaient presque tous les domaines des mathématiques mais il était surtout connu pour ses travaux en analyse fonctionnelle et leur impact en théorie quantique et en imagerie médicale.

Né le 2 septembre 1913 en Ukraine, Israel Gelfand faisait partie de ceux dont on peut dire que leur cerveau n’est pas « câblé comme le commun des mortels », comme c'est le cas par exemple d'un Edward Witten. Cloué dans un lit d’hôpital pour une appendicite à l’âge de 15 ans il en profita pour maîtriser un traité de calcul infinitésimal en moins de deux semaines. En 1930, Gelfand avait 17 ans et vivait à Moscou. Avant d'avoir terminé ses études au lycée, il en était à chercher un travail. Il réussit à s’immiscer dans les séminaires de mathématiques de l’université et, deux ans plus tard, fut directement admis en école doctorale.

Elève du grand Kolmogorov, il fut à l’origine d’un séminaire de mathématique devenu légendaire et qui se poursuivit tous les lundis soirs pendant 50 ans devant une centaine de mathématiciens. Une revue complète de ses contributions en mathématique serait difficile mais bien des théorèmes portent son nom, que ce soit en théorie de la représentation des groupes, en théorie des algèbres des opérateurs et autres branches des mathématiques à la racine des équations de la physique quantique.

Un grand chercheur mais aussi un grand enseignant
Préoccupé par l’enseignement des mathématiques, il fut à l’origine d’une série de cours par correspondance destinés à des adolescents doués ne pouvant pas bénéficier pour différentes raisons d’un enseignement de qualité. Le décès de l’un de ses fils des suites d’une leucémie le conduisit à s’intéresser de près à la biologie à partir de 1958.
Emigré à la fin des années 1980 aux Etats-Unis, il continua à enseigner à Harvard, au MIT et enfin à l’Université Rutgers. Il continua à rester actif et prolifique bien qu’à un âge avancé, ce qu’il attribuait au régime strictement végétarien que lui et sa femme suivaient.

Considéré comme l’égal de Euler, Hilbert ou encore Poincaré, Israel Gelfand a été l’auteur d’environ 800 articles et 30 livres, dont un célèbre traité sur les distributions en plusieurs volumes. Il s’était vu attribué les prix Wolf et Steele en mathématiques ainsi que le prix Kyoto. Il est décédé le 5 octobre 2009 aux Etats-Unis

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés