Plan general : famous jews

EDWARD G ROBINSON



FILMOGRAPHIE
FILM
PORTRAIT
BIO







" Je n'ai pas rassemblé l'art, l'art m'a rassemblé. Je n'ai jamais trouvé des peintures. Elles m'ont trouvé. J'ai même jamais possédé une oeuvre d'art. Elles m'ont possédé"


Edward G. Robinson, de son vrai nom Emanuel Goldenberg, naît le 12 décembre 1893 à Bucarest, en Roumanie.

Emmanuel émigre aux États-Unis avec sa famille à 9 ans. Après des études à l'université de Columbia, il s'inscrit à l'Académie d'Art Dramatique de New York et débute au théâtre en 1913.
A l'exception d'une furtive apparition en 1923, ses premiers rôles remontent en 1929.
Le 21 janvier 1927, il se marie avec Gladys Lloyd (1895-1971) mais divorcent en 1956. Ils eurent un fils : Edward G. Robinson Jr (1939-1974).
Il devient donc Edward G. Robinson où il se fera connaître en personnifiant en 1930 "Le Petit César" de Melvyn LeRoy avec Douglas Fairbanks Jr. Prototype d'une galerie impressionnante de personnages de gangsters qui restera sa marque de fabrique.
C'est grâce à ce réalisateur qu'il s'impose : dès 1935, Howard Hawks le réclame pour le film "Ville Sans Loi". Dès lors, il est propulsé au box-office et enchaîne les tournages. Il joue notamment à 2 reprises avec la séduisante Joan Bennett et Fritz Lang dans "La Femme Au Portrait" et "La Rue Rouge" (1945). Ce dernier film est vraiment très noir traitant d'un amour impossible entre les personnages qu'ils interprètent avec une fin aussi surprenante que tragique.
En 1936, il joue avec Humphrey Bogart (encore à ses débuts) dans "Guerre Au Crime". Au fur et à mesure, de très grands réalisateurs le remarque et lui demande ses services : Michael Curtiz dans "Le Dernier Round" (1936) avec Bette Davis et Humphrey Bogart ou encore Raoul Walsh avec "L'Entraineuse Fatale" (1941) avec Marlene Dietrich.
En 1942, il fait également partie de l'incroyable casting de "Six Destins" : Charles Boyer, Rita Hayworth, Ginger Rogers, Henry Fonda, Gail Patrick, Roland Young ou encore W.C. Fields.
Pourtant, dans des oeuvres aussi dissemblables que "Toute La Ville En Parle", "La Femme Au Portrait" (1944) de Fritz Lang avec Joan Bennett et "La Maison Des Etrangers" où il saura prouver l'étendue de son talent de composition.
Sa carrière est au sommet mais comme pour tout individu, un jour ou l'autre, la carrière décline et son âge accentu ses difficultés pour trouver un bon rôle sans compter que la maladie le guette.
Le 16 janiver 1958, il se marie avec Jane Robinson jusqu'à son décès le 26 janvier 1973. Elle est décédée en 1991. Ils n'eurent aucun enfant.
La fin de sa carrière ne fut pas à la hauteur de ses débuts. Le comédien reçut, quelques semaines avant sa disparition en janvier 1973, un hommage d'Hollywood sous la forme d'un Oscar spécial pour l'ensemble de sa carrière. Atteint d'un cancer, Edward G. Robinson était en traitement au Mount Sinai Hospital d'Hollywood lorsque, le 31 décembre 1972, l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences décida de lui décerner un Oscar spécial pour l'ensemble de sa carrière.

Sa dernière apparition date de 1973 dans le film "Soleil Vert" avec Charlton Heston.
La statuette lui fut présentée, après l'avoir embrassée, éclata en sanglots, promettant d'être présent à la cérémonie officielle, en mars 1973.

Edward G. Robinson nous quitte le 26 janvier 1973 à Hollywood, en Californie.

Son fils est décédée d'une crisa cardiaque le 26 février 1974 à Los Angeles, soit à peine 13 mois après son père. Il laisse derrière lui un fils et une fille.




"Un personnage était toujours une grande responsabilité pour moi"

"Certains ont la jeunesse, d'autres ont la beauté, moi j'ai la menace"vargen57

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés

BIOGRAPHIE PORTRAIT POETE BIO TEXTE RADIO MON JARDIN POEZIBAO PRESENTATION ACTUALITE "Etre poete pour que vivent les hommes...
  • MOPSIK CABALE verdier ETUDE LETTRE SUR LA SAINTETE LES PORTES CABALE Joseph Gikatila. Cabaliste castillan né à Medinaceli en 124...
  • HOMMAGE SCOUT INA ORT MARSEILLE Face a toutes les offenses face a toutes les humiliations face a toutes les abominations j'ai su c...
  • BIO Aaron Aaronsohn est un scientifique, un explorateur, un homme d'affaires et un homme politique, né en 1876 à Bacau en Roum...
  •