Plan general : famous jews

ADIN STEINSALTZ


SITE
INTERVIEW
CHABAD
ETUDE
verdier
AKADEM



Né à Jérusalem en 1937 de parents laïcs, Adin Steinsaltz a étudié la physique, la chimie, les mathématiques et à la sociologie à l'Université hébraïque de Jérusalem, en plus des études rabbiniques. Après ses études, il crée plusieurs écoles.
En 1965, il fonde l'Institut israélien de Talmud et commence sa monumentale traduction du Talmud en hébreu moderne, anglais, français et russe . Son édition du Talmud contient sa propre explication du texte et un commentaire sur Talmud. Le seul rivale de Steinsaltz est l'édition Artscroll. À ce jour, il a publié 38 des 46 tomes annoncés. Sa traduction a démocratisé l'étude du Talmud hommes et femmes.

Rabbin A. Steinsaltz a été honoré avec le Prix d'Israël en 1988 dans le domaine des études juives.

verdier:"L’un des prodiges de la mystique juive c’est que, de façon générale, elle a su ne pas isoler ses adeptes de la communauté. Si le judaïsme est... libre pensée, la discipline et la cohésion des fidèles ont été maintenues grâce à la halakha commune. De ce point de vue, on a justement remarqué que les grands mystiques juifs ont écarté des codes de lois qu’ils ont rédigés la moindre allusion à la science ésotérique.
La mystique juive est-elle kabala, c’est-à-dire un enseignement de même valeur que la halakha, en ce sens qu’elle aurait été transmise, selon la terminologie propre au verbe K-B-L, depuis le Sinaï ? Dans la mesure où le judaïsme ignore les dogmes, l’adhésion à la mystique, qu’elle soit classique ou hassidique, demeure facultative. Mais elle constitue une très grande satisfaction pour l’intellect. Ce qui explique l’engouement actuel pour cette discipline, ainsi sans doute que l’attrait, dans notre univers rationaliste, de connaissances réservées et qui, s’agissant de la kabbale, présentent tant de titres d’authenticité"

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés