Plan general : famous jews

DAVID


PSAUMES

















Encore trop jeune pour combattre dans l'armée, David devient le champion d'Israël quand il tue Goliath.
Après que le prophète Samuel s'est rendu compte que Saül est trop faible pour être roi d'Israël, il part à la recherche d'un autre candidat.
Guidé par Dieu, il arrive dans la ville de Beith Lé'hem (aujourd'hui Bethléem), et se rend chez un homme du nom de Jessé parmi les fils duquel sera trouvé le prochain roi.
Jessé présente sept de ses fils, et Samuel constate qu'ils sont tous des hommes hors du commun - physiquement, par leurs connaissances en Tora, par leur dévouement à Dieu - mais pas suffisamment. La Bible raconte que Samuel, qui admirait un des fils de Jessé, reçoit un message de Dieu :
Dieu dit à Samuel : " Ne regarde pas sa contenance et sa grande stature, car je l'ai rejeté. Car ce n'est pas comme le perçoit l'homme ; un homme voit ce qui est visible aux yeux mais Dieu voit dans le coeur. " (I Samuel 16, 7).
Aussi Samuel demande-t-il : " N'as-tu pas d'autres fils ? " Jessé, un peu crispé, répond : " Eh bien, il y a encore le "petit", mais il est au pâturage avec les moutons. "
Le " petit " c'est David. Samuel insiste pour que Jessé le fasse venir, et aussitôt qu'apparaît le petit David au teint vermeil, Samuel sait que c'est lui qui a été élu. Bien qu'il ne soit pas très impressionnant au plan physique, il a ce qu'il faut pour devenir le dirigeant robuste dont Israël a besoin.
Cela nous enseigne une leçon très importante sur notre manière dont nous devons juger les gens. Nous vivons dans un monde superficiel. Nous sommes jugés à l'air que nous avons, d'où l'importance attribuée à la chirurgie esthétique et à une apparence éternellement jeune. Le judaïsme nous apprend que la vraie grandeur de l'individu ne se mesure pas à son apparence extérieure ; sa vraie grandeur est celle de l'âme.

L'ONCTION

Samuel prend un flacon d'huile et le verse sur la tête de David. C'est ce qu'on appelle une " onction " - en hébreu macha'h, de la même racine que le mot Machia'h (" Messie ").
Quand Samuel oint David, cela ne signifie pas que celui-ci devient roi. Cela veut dire seulement qu'il a été désigné par Dieu comme appelé à monter un jour sur le trône.
Saül continue de régner, mais ses jours sont comptés.
Entre-temps, Saül continue de régner sans savoir ce qui est arrivé, bien que Samuel lui ait annoncé auparavant que ses jours étaient comptés.
La Bible raconte qu'au moment où David a été oint, " l'esprit de Dieu quitta Saül " et qu'il tomba dans une profonde mélancolie. Afin de soulager son angoisse, ses conseillers décidèrent de lui amener un joueur de harpe, espérant que la musique améliorerait son état.
C'est ainsi que David, qui était encore berger, a été introduit au palais royal. Il joue merveilleusement de son instrument, et son jeu soulage le roi Saül, qui ne sait pas que ce jeune homme le remplacera bientôt.

DAVID ET GOLIATH

A cette époque, Israël était constamment en guerre avec les Philistins (que nous avons présentés au chapitre 15).
Nous savons que, dans l'Antiquité, les guerres étaient entourées d'un grand décorum. Dans l'Iliade, Homère raconte les batailles épiques qui ont marqué le siège de Troie, vers l'an 1200 avant l'ère commune. Chaque camp envoyait son champion et le faisait combattre pour le compte de son peuple. La bataille se terminait souvent par la démoralisation et la déroute du camp de celui des deux combattants qui avait été défait.
Nous trouvons la même situation à ce tournant de l'histoire juive : Les Philistins ont un champion, Goliath, un homme d'une immense stature.
Les Juifs, en revanche, n'avaient aucun champion à mettre en avant.
Goliath sort du camp des Philistins et se met a injurier les juifs
Les troupes juives étaient postées sur l'un des versants de la vallée de Ela à Jérusalem - un endroit que l'on peut encore visiter aujourd'hui en Israël - et les Philistins étaient sur l'autre. Goliath est sorti du camp des Philistins, et s'est mis à injurier les Juifs. Et l'armée israélite, mortifiée, était forcée d'entendre ses imprécations, personne n'étant prêt à se confronter avec ce géant.
Un jour, David, qui était encore trop jeune pour servir dans l'armée, et qui était venu apporter de la nourriture à ses frères, fut profondément choqué par ce qu'il voyait.

LA FOI EN DIEU

Indigné de voir que personne n'avait le courage de se mesurer à Goliath, il se porta volontaire, mais il eut du mal à convaincre qu'on le laisse aller sur le champ de bataille. Finalement, il réussit à briser la résistance de Saül en lui affirmant sa foi résolue en Dieu:
Et David dit : "Dieu qui m'a sauvé des griffes du lion et de celles de l'ours, me sauvera des mains des Philistins." (I Samuel 17, 37).
A quoi Saül répondit :
"Va, et que Dieu chem soit avec toi !"
David partit à la rencontre de Goliath sans épée ni armure, avec seulement sa fronde et quelques pierres, et sa profonde foi en Dieu.
En le voyant Goliath se mit à rire :
"Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons ?"
Mais David ne se laissa pas démonter :
"Tu viens vers moi avec une épée, une lance et un javelot, mais je viens à toi au nom de Dieu des armées, le Dieu des bataillons d'Israël que tu as insulté. Ce jour Dieu te livrera entre mes mains… et toute cette multitude saura que Dieu n'a pas besoin d'épée ou de lance pour donner la victoire…" (I Samuel 17, 47).
Alors que Goliath s'avançait vers lui, David utilisa sa fronde et lança une pierre au visage du géant. Il le frappa au front et le fit tomber la face contre terre. Puis il lui retira son épée et lui trancha la tête.
Les Philistins stupéfaits prirent la fuite, poursuivis par l'armée israélite. Le résultat final fut une victoire éclatante pour les Juifs.

PAS PAR LA FORCE

Les mots que David a employés sur le champ de bataille étaient très puissants. Il a mis l'accent sur le fait que la vraie force du peuple juif est Dieu, faisant ainsi écho avant l'heure au verset célèbre du prophète Zacharie :
"Ni par la puissance, ni par la force, mais par Mon esprit, dit Dieu des armées" (Zacharie 4, 6).
Les Juifs ne devraient jamais oublier qu'ils remportent la victoire lorsque Dieu est avec eux, mais que, dès qu'ils L'oublient, les difficultés s'accumulent. Nous verrons cela quand nous en arriverons à l'histoire de l'Israël moderne - la grande victoire de 1967 et les terribles pertes de 1973.
Ils ne doivent jamais oublier d'où vient la source de leur force.
David, devenu la coqueluche du peuple, ne l'oubliera pas, malgré sa soudaine élévation au rang de super-héros. Il épouse Mikhal, la fille du roi. Un chant est composé en son honneur, qui devient très populaire : " Saül a abattu des milliers, et David des dizaines de milliers ! "
La celebrite de David rend Saül maladivement jaloux
La célébrité de David rend Saül maladivement jaloux. Il essaie de le tuer, mais, averti par Mikhal, David parvient à s'enfuir. Saül se met à sa recherche à travers tout le pays, et David est obligé de se cacher.
Mais le règne de Saül va bientôt s'achever, et il va périr au combat.

LA BATAILLE FINALE DE SAUL

Les Philistins attaquent à nouveau, cette fois au Mont Guilboa, dans le nord, près de la Galilée.
Il est étonnant de constater la profondeur de l'avancée dans le pays réalisée par les Philistins. Ils ne sont plus seulement sur la côte, mais ils ont réussi à atteindre la région où se déploie la principale route commerciale de l'ancien Proche-Orient - la " Route du Roi " - qui menait par le Mont Guilboa jusqu'à Beith Chéane et de là jusqu'à Damas. La situation, du point de vue stratégique, est devenue grave pour le peuple juif. Saül part avec son armée pour aller combattre les Philistins.
Saül avait toujours su, en consultant le prophète Samuel, quelle devait être l'issue de chaque bataille. Mais le prophète est maintenant mort. Il parvient à entrer en contact avec lui dans l'autre monde, et Samuel lui annonce qu'il n'a plus aucune chance, parce que Dieu n'est plus avec lui. Mais Saül n'est pas un lâche, et il engage le combat malgré cette prophétie venue d'outre-tombe. Ses fils sont tués sous ses yeux et la défaite paraît certaine. Plutôt que de tomber dans les mains de l'ennemi, Saül blessé se jette sur son épée et meurt.
Les Philistins prennent le corps de Saül et lui tranchent la tête, qu'ils font circuler à travers tout le pays. Ils suspendent son corps et ceux de ses trois fils sur les murs de la ville de Beith Chéane, mais les Juifs reviennent de nuit, enlèvent les cadavres et les enterrent.
Entre-temps, David reparaît dans le sud à Hébron, où il est couronné le roi. C'est l'histoire de son règne que nous allons examiner maintenant.
Traduction et adaptation de Jacques KOHN
lamed

4 commentaires:

Anonyme a dit…

David, Roi d'israel,
Roi de nos espérances,
Roi qui nous console dans notre souffrance,
Montre nous le chemin de la délivrance...
Amen

Lev et Michel

Anonyme a dit…

LE ROI DAVID ET BAT SHEVA




Vers le soir David se leva de sa couche et se promena sur la terrasse de la demeure royale, d’où il aperçut une femme qui se baignait cette femme est fort belle c’était Bat-Shéva, fille d’Eliam, l’épouse de Ouri le Hitti. Elle se rendit auprès de David. . .elle envoya dire à David je suis enceinte
Bath Shéva était destinée à David depuis la création du monde ; mais c’est avec un cortège de maux qu’elle est venue à lui. Bath Shéva appartenait à David bien avant qu’Ouri ne l’épouse.

Elle était sienne dès le début des temps ; ce mariage prématuré de David avec sa partenaire prédestinée est assimilé à la faute de Adam Harichone. Quel rapport me diriez vous ? Adam a mangé du fruit de l’Arbre de la Connaissance avant que les fruits ne soient mûrs. Bat-Shéva était destinée à David, mais il devait attendre le moment où le « prépuce » représenté par son mari Ouri le Hittite, se soit séparé d’elle avant de la consommer

David avait dans son Rouah Hakodech comprit : DAVID (ADAM) - OURI (serpent) – BATH SHEVA (EVE).
N'oublions pas que Adam Harichone avait donné 70 ans de sa vie pour que David puisse vivre et de ce fait Adam Harichone mourut à 930 ans.

Le serpent avait déjà à l’époque jeté sa « boue » en Eve ; semence malfaisante et c’est pourquoi la femme devint NIDA .
Ce mariage prématuré est assimilé à la faute de Adam Harichone.

Adam mangea du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal "avant que le fruit soit mûr" dans les deux cas, c'est une anticipation prématurée de la rédemption. Il était prévu qu'Adam mangerait "le fruit de l'arbre de la connaissance" mais il devait attendre que la puissance créatrice de D' se sépara de l'esprit vital de la nature. En consommant "avant" Adam mélangea le bien et le mal. Le premier gomme n'eut pas la patience d'attendre que le "prépuce" de l'arbre de la connaissance en soit séparé.

Nous trouvons une suite logique de cette faute dans la mitsva donnée dans le Lévitique: "Lorsque vous serez entrés dans le pays et que vous aurez planté toute sorte d'arbres fruitiers , vous traiterez leurs fruits en tant que prépuce: Pendant trois ans vous les tiendrez comme incirconcis "on n'en mangera pas"

Aussi dit-on que celui qui dit que David a péché se trompe.
Il faut noté que: Ouri était un des soldats dans l'armée de David. Chaque soldat donnait à son épouse un "GUET" qui permettrait à la femme de se remarier s'il ne revenait pas.

David fit venir Ouri après avoir eut commerce avec Bath-Sheva en espérant qu'il rentre chez lui et qu'il eut une relation avec elle. Mais Ouri qui avait compris le coup refusa et donna comme prétexte de vouloir rester avec ses soldats à la belle étoile. Alors David eut l'idée de le faire venir boire avec lui. Ouri but…mais ne rentrera pas chez lui et n'eut pas de relation avec sa femme.

C'est là où intervient le prophète Nathan: Il lui raconte l'histoire de ce pauvre qui avait une brebis…..David reconnaît sa faute….
Tu ne mourras pas…mais l'enfant que tu as engendré mourra …David pria et jeune…des torrents de larmes….après une semaine l'enfant mourut…David se leva…..et à la stupeur générale il alla se baigner et demanda qu'on lui serve à souper.


…Quand l'enfant était vivant , je jeûnais et je priais dans l'espoir que D' me ferait grâce….maintenant qu'il est mort….je ne lui rendrais pas la vie….ce n'est pas lui qui viendra à moi…mais moi qui irai vers lui.

David sera puni à cause de cette précipitation : Le premier enfant né de l’union avec Bath-Shéva va mourir.

La révolte d’AVSHALOM :

Après 40 ans de règne, alors qu’il était déjà âgé de 70 ans, le roi David eut à subir la révolte de son fils Avshalom.
Ce dernier craignait que Salomon, son frère (pas de la même mère) ne s’empare de la royauté. Avshalom était grand et beau. Avshalom s’attira la sympathie du peuple. Akhitofel s’allia à lui. Quelle folie s’était emparée de Akhitofel ? Il avait vu dans ses Goralot un signe de royauté le concernant lui-même. Il crut comprendre qu’il deviendrait roi lui-même. En fait, ce signe concernait Salomon, fils de Bath Shéva, qui était la nièce de Akhitofel.

David préféra la fuite devant Avshalom. Akhitofel donna un conseil à Avshalom : « Poursuivons David maintenant, alors que lui et ses hommes sont affaiblis par le chemin et le malheur. Houchaï, homme de David qui s’était joint au groupe d’Avshalom pour l’espionner donna un conseil opposé à Avshalom : Ton père est un excellent guerrier et avec lui d’excellents soldats (300 vaillants) .Je te conseille d’abord de réunir tout le peuple de Dan à Beesheva. Avshalom suivit le conseil de Houchaï. Cela permit à David de récupérer ; il reprit courage. Il divisa son armée en trois corps avec à leurs têtes YOAV, AVISHAÏ et ITAÏ le GUITTI.

Le roi David voulut sortir à la tête de ses hommes, mais ses généraux l’en empêchèrent ; car l’intention d’Avshalom était de tuer son père. Les deux camps se rencontrèrent dans la forêt d’Ephraïm. Les soldats d’Avshalom essuyèrent une cuisante défaite. Avshalom, lui-même en passant sous un chêne s’accrocha par sa chevelure aux branches de l’arbre, alors que sa monture s’enfuyait. Il resta suspendu. Yoav le rattrapa et le mit à mort. La douleur de David fut immense ; et David ne pardonna pas à Yoav son geste.

Traits de caractère : David s’impose par cette énergie peu commune qu’il dispense autour de lui. Une abondance de dons qu'il a reçu dès la naissance. Dons qu’il développe petit à petit , à la faveur de situations extraordinaires auxquelles il a le courage de faire face. Il a la certitude de pouvoir accomplir son destin. Il reçoit l’onction du prophète Shmouel sans poser la moindre question. Il accepte avec la plus grande simplicité de jouer de la harpe devant le roi lunatique et morose. Devant l’inaction générale face à Goliath, il fonce, car il a confiance en la protection de D’.

Intrépide, il se réfugie chez les philistins dont il a tué le chef Goliath. Le danger sera toujours pour David la plus sûre des sauvegardes. IL a reconnu dans le danger, une constance de son destin, il a dû vivre dans une vigilance continuelle.

David règne sur tout Israel, où il gouverne tout son peuple avec justice et équité. Il domine autrui par sa sincérité et sa simplicité. On raconte qu’à minuit, aussitôt éveillé par un murmure de vent sur sa harpe, il se mettait à approfondir les textes sacrés.

PSAUMES de DAVID : « J’habiterai dans la maison de l’Eter-nel jusqu’à la fin de mes jours ». . . » « Il me fait reposer dans des verts pâturages ». . . « L’Eter-nel est mon berger »
L’un des plus importants évènements qui marquera l’Ere Messianique sera la reconstruction du Temple.

Selon certaines prophéties, une guerre de GOG et MAGOG éclatera autour de Jérusalem. Cette bataille symbolisera le combat ultime du bien et du mal, et c’est à Jérusalem que le mal sera vaincu. Jérusalem deviendra alors le centre de prières et d’enseignement pour toute l’humanité. Tous les peuples monteront alors à Jérusalem en quête de D’.

. . . En ces jours 10 hommes de toute langue, de toute nation, saisiront le pan de l’habit d’un seul juif en disant : « nous voulons aller avec vous, car nous avons entendu que D’ est avec vous ». ZAKHARIA.

Anonyme a dit…

DAVID ET GOLIATH
Naomie avait dit à ses brus : Allez retournez chacune à la maison de votre mère. ROUTH ne voulut pas se séparer, tandis que ORPA (son vrai nom était HARAFAT) pourquoi on l'appela Orpa , car elle tourna le dos à sa belle-mère, elle se rendit dans le pays des philistins où elle se prostitua. De ses prostitutions naquirent six enfants, dont Goliath. De Routh naquit David.
Un jour, la nouvelle qu’un mauvais esprit s’était emparé de Shaoul se répandit chez les philistins. Sans perdre de temps, les philistins mobilisèrent leurs soldats. Un prince nommé Goliath sortit du camp des philistins, géant de trois mètres, avec casque de cuivre, d’une côte de maille, d’une lance cloutée d’une pointe de fer très aiguisée.
En entendant les paroles méprisantes de Goliath, Shaoul fut envahi d’une grande peur, sa force s’évanouit car l’esprit saint l’avait quitté. Un appel circula au nom du roi : Celui qui battra ce philistin, le roi l’enrichira et lui donnera sa fille comme épouse. David déclara au roi : " Votre serviteur ira combattre ce philistin ".
David saisit son bâton de berger et dès qu’il arriva au fleuve 5 pierres se rassemblèrent à ses pieds. Il se munit également de sa fronde. Goliath sortit à sa rencontre. David eut peur de ce géant. Il pria D’ " Maître du monde envoie moi un signe ". Il avait à peine achevé sa prière que des tâches apparurent sur le front de Goliath. Goliath insultait David : viens que je donne ta chair aux oiseaux du ciel.
David répliqua : " En ce jour, l’Eter-nel te livrera entre mes mains, je t’abattrai et te couperai la tête ; et tout le monde saura que la guerre appartient à D’ et qu’Il vous donnera entre nos mains ". Et David lança avec sa fronde une pierre polie directement dans le front de Goliath. La pierre s’incrusta juste sous le casque ; le géant tomba à terre, David tira alors l’épée du fourreau de Goliath et lui coupa la tête. Lorsqu’ils virent leur champion mort les philistins se sauvèrent. Les bnés-Israel les poursuivirent jusqu’à Ekron et firent de nombreux cadavres. David trouva grâce aux yeux du peuple et Shaoul le nomma prince de ses guerriers.
YICHBI frère de Goliath: Un jour alors qu'il était en déplacement David s'égara sur son chemin et il entendit un cri derrière lui: Voilà celui qui a tué mon frère Goliath! Yichbi attrapa David et le maintint sous une meule.
AVICHAÏ, frère de YOAV, tous deux hommes valeureux dans l'armée de David; se lavait les cheveux en l'honneur du Chabbat, quand il vit une colombe qui entra dans sa chambre et se mit à voler en gémissant. Avichaï eut un pressentiment que David était en danger. Il demanda au Sanhedrin d'utiliser le cheval du roi.
Avishaï utilisa le cheval du roi et en un temps record se retrouva en terre des philistins.
En arrivant, il rencontra ORPA , mère de Yichbi occupée à tisser. Orpa voyant Avishaï, elle saisit son métier et le lança à la tête de Avishaï qui l'esquiva. ORPA (suivant les techniques habituelles) lui demanda de lui rendre son métier à tisser. Avishaï le lui projeta sur sa tête. Elle mourut sous le coup.
Avishaï se rapprocha de Yichbi. Celui-ci se sentant menacé souleva la meule pour voir ce qui advint de David. Mais un ness s'était produit et David en sortit indemne.. Yichbi projeta alors David en l'air et planta son javelot à terre pour empaler David. A ce moment Avishaï prononça le nom Divin et David resta suspendu en l'air. Avishaï prononça une deuxième fois le nom et David descendit à terre.
David et Avishaï se sauvèrent jusqu'à BEITHAR, poursuivis par Yichbi. Lorsque Yichbi fut proche d'eux , David lui lança: Retourne chez toi, tu trouveras ta mère morte, et profitant de sa faiblesse, se jetèrent sur lui et le tuèrent.
Quand les frères de Yichbi apprirent la nouvelle, ils attaquèrent les bnés Israel, mais ils furent décimés. Ainsi, les quatre fils d'Orpa, GOLIATH,YICHBI, SOF ET BAAL , géants dotés de 24 doigts, furent livrés à David et à ses hommes.

Anonyme a dit…

DAVID ET AHITOFEL

David honora Akhitofel car il avait reçu de lui deux enseignements. Il fut le conseiller de David. Or, lors de la révolte d’Avshalom contre David, Akhitofel abusa de la confiance de David et il se rallia aux ennemis de David.Deux conseils lui donna Akhitofel : De ne pas étudier seul la Torah – et que c’est entouré de fidèles que David devait rentré au Sanctuaire et non seul.

Le roi David éprouvait un grand désir de construire le Temple. Il commença à pratiquer de grandes excavations dans le sol. Lorsqu’il arriva à une profondeur de 1500 amot, il buta contre un pot d’argile enfoncé dans la terre. David voulut l’arracher de sa place ; mais il entendit une voix : Tu ne pourras me déloger de ma place. Pourquoi ? demanda David. …Car, je suis le bouchon de l’abîme, et si tu me retires de là, les eaux jailliront et inonderont le monde….Mais David ne fut pas convaincu et passa outre à ces propos… Aussitôt , les eaux se déchaînèrent et commencèrent à déborder sur la terre.

Le roi David fut pris de surprise, et une grande peur le submergea. Le seul qui savait comment remédier à la situation, c’est Akhitofel ; mais il garda le secret. Le Roi David voyait que tous se taisaient ; pendant ce temps , les eaux montaient et semblaient tout recouvrir. Il déclara alors : L’homme qui sait arrêter les eaux et se tait, finira par s’étouffer.

Akhitofel eu peur des paroles de David ; il craignait que la malédiction ne se réalise. Il dit à David : Il faut écrire le nom de D’ sur le morceau d’argile et le jeter dans l’eau, aussitôt les eaux s’arrêteront.
David demanda inquiet : Cela plaira-t-il à D’ que son nom soit effacé par les eaux.

Akhitofel : D’ a permis que son nom soit effacé pour faire le Chalom entre un homme et sa femme, à plus forte raison s’il s’agit de faire régner la paix entre les hommes.
Fais donc comme tu as dit le roi David et dès cet instant il appela Akhitofel son maître. Dès qu’Akhitofel eut lancé le morceau d’argile dans l’abîme , les eaux cessèrent d’en jaillirent …cependant elles continuèrent à descendre de plus en plus bas ; lorsque David s’aperçut que le niveau d’eau était plus bas qu’à l’origine, il craignit que la terre ne se dessèche, manquant de l’eau qui s’était infiltrée dans l’abîme.

David commença à prier que les eaux remontent : Il composa les qinze chapitres de « CHIR LAMAALOT » à chaque chapitre, l’eau remontait de mille amot , et ainsi jusqu’à ce que les eaux aient retrouvé leur niveau initial.

Et voilà , Avshalom, le fils de David se révolta contre lui….Quel folie s’était-elle emparée d’Akhitofel, pour accepter une telle association contre le roi David ? Un jour, observant dans les étoiles, il vit dans sa destinée un signe de royauté. Mais Akhitofel se trompa dans son évaluation ; En effet, il y avait un signe de royauté et c’était le roi Salomon fils de David et de Bath-Shéva qui était la nièce d’Akhitofel .

Lorsque le peuple juif fut informé que les 200 anciens d’Israel, ainsi qu’Akhitofel étaient du côté d’Avshalom , plusieurs hommes se joignirent à eux.
Pour protéger la population de Jerusalem d’une effusion de sang, David préféra quitter Jerusalem. Les prêtres Eviatar et Tsadok le suivirent.

C’est Houchaï l’Arki qui va renverser la situation.Il fut envoyé dans le camp d’Avshalom. Lorsqu’il se présenta chez
Avshalom celui-çi le questionna : Pourquoi as-tu ton ami David dans un moment de détresse ? Réponse de Houchaï : Celui que D’ et tous les hommes d’Israel choisissent comme roi, je serai avec lui. Avshalom accorda crédit aux paroles de Houchaï.
Avshalom eut donc deux conseillers Akhitofel et Houchaï. Avshalom se tourna vers ses conseillers, pour que ceux-ci lui donnent les meilleurs conseils pour battre David.
Akhitofel commença : Prenons de suite 12.000 hommes, poursuivons David alors qu’il est affaibli psychologiquement et livrons lui bataille.
NOMBREUSES SONT LES PENSEES DE L’HOMME, SEULS LES DESSEINS DE L’ETER-NEL S’ACCOMPLISSENT.
Et Houchaï annula le dangereux et perspicace conseil d’Akhitophel :
Tu connais ton père et ses hommes ; ils sont très forts ; ton père est un homme de guerre et à l’heure qu’il est, ils ont dû déjà te tendre un piège.

Je te conseille de réunir d’abord tout le peuple de Dan à Beeshéva et de sortir à leur tête en plein jour. Le conseil de Houchaï fut celui retenu par Avshalom. Nous connaissons la suite de l’histoire Avshalom qui va être tué et Akhitophel dont le conseil ne sera pas retenu, il se pendra. C’est pour cela qu’en hébreu jusqu’à aujourd’hui, nous disons quand un conseil est d’expert : Conseil d’Akhitofel.

A travers toutes les épreuves, toutes les humiliations qu’il avait subi au cours de sa vie mouvementée, c’est par son dévouement total à la Torah qu’il a su triompher. C’est Salomon son fils qui enseigna : JE VOUS AI DONNE UN BIEN PRECIEUX, MA TORAH, NE L’ABANDONNEZ PAS

Messages les plus consultés

BIOGRAPHIE PORTRAIT POETE BIO TEXTE RADIO MON JARDIN POEZIBAO PRESENTATION ACTUALITE "Etre poete pour que vivent les hommes...