Plan general : famous jews

HENRIETTA SZOLD


HENRIETTA
INSTITUT


Henrietta Szold (Baltimore 1860 - Jérusalem 1945) fondatrice en 1912 de l'organisation sioniste féminine Hadassah


Installée en Palestine dès 1920, Henrietta Szold est la 1er femme élue membre de l'Exécutif sioniste (1927). Elle crée en 1933, l'Organisation de l'Immigration de la Jeunesse "Alyat Hanoar" qui sauvera plus de 20.000 enfants juifs de l'Europe nazie.

Douée d'une intelligence brillante et d'une vitalité extraordinaire, Henrietta Szold consacra sa vie longue et féconde à son peuple, Elle commença sa carrière comme professeur dans sa ville natale, De 1892 à 1915, elle fut la secrétaire de la Jewish Publication Society of America. Sa collaboration active au sionisme débuta en 1891, année où elle devint la secrétaire de l'Association qui finança la création d'une station agricole expérimentale à Atlith, en Palestine. Elle fut ensuite secrétaire et vice-présidente de l'Organisation Sioniste d'Amérique.

C'est en 1912 qu'Henrietta Szold fonda l'Organisation des Femmes sionistes d'Amérique Hadassa, dont elle fut pendant quelques années la présidente. Elle monta en Palestine en 1920, et y continua son travail pour l'Organisation Hadassa. Elue membre de l'Exécutif sioniste en 1927, elle fut la première femme à occuper une telle position et on lui confia la direction du Département de Santé publique et de l'Assistance sociale. Elle démissionna en 1931 et devint membre du Vaad Léoumi ("Conseil National Iuif"), qui la chargea des oeuvres d'assistance sociale, qu'elle avait très efficacement organisées comme membre de l'Exécutif,

En 1933, déjà avancée en âge. Henriette Szold songeait à se retirer de la vie publique, mais la venue au pouvoir des nazis en Allemagne la jeta dans un nouveau champ d'activité. On lui demanda de faire venir en Palestine les enfants juifs d'Allemagne et c'est ainsi qu'elle créa l'Organisation de l'Immigration de la Jeunesse Alyath Hanoar. Cette organisation étendit son activité à un grand nombre d'autres pays, et réussit à sauver des milliers d'enfants juifs qui, sans elle, auraient partagé le sort des millions de Juifs massacrés. L'Aliyath Hanoar fut le couronnement de la vie d'Henrietta Szold ; elle lui consacra généreusement toutes ses forces jusqu'à sa mort.

Bien que son activité publique ait porté atteinte à son oeuvre littéraire, Henriette Szold demeure un écrivain de mérite. On lui doit aussi la traduction en anglais de divers ouvrages d'inspiration juive. Son souvenir sera transmis aux générations à venir, car elle fut une des grandes femmes juives de tous les temps.jafi

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés