Plan general : famous jews

LEV KAMENEV


BIO
HISTOIRE
PROCES
PC
DICTATURE
STALINE
LENINE
ZINOVIEV
PROCES DE MOSCOU







Juif et Dieu - Serge Gainsbourg
Et si Dieu était juif ça t'inquiéterait petite
...
Le Capital tu as lu de l'Israélite
Karl Marx un beau bouquin
Et le trio bolchevik la troïka des purs eh bien
...
Grigori Ievseîetch Apfelbaum dit Zinoviev
Lev Borissovitch Rosenfeld dit Kamenev
Lev Davidovitch Bronstein dit Trotsky
Dieu est Juif
Juif et Dieu


Lev Borissovitch Kamenev de son vrai nom Rosenfeld (Розенфельд), né le 6 juillet 1883 à Moscou et assassine le 25 août 1936 était un révolutionnaire et homme politique russe d'origine juive

Révolutionnaire bolchevik et dirigeant soviétique.
Etudiant à l’université de Moscou, Lev Kamenev rejoint le POSDR (Parti ouvrier social-démocrate russe) en 1901. Arrêté, il est exclut de l’université et banni de Moscou. Il se range en 1903 aux cotés de la fraction bolchevik dirigée par Lénine. Propagandiste, il travaille à Tiflis (Tbilissi), Saint Petersbourg, Moscou. Il émigre en 1908 et collabore à la rédaction de plusieurs journaux révolutionnaires. En 1914, il rentre à Moscou pour diriger la Pravda (« vérité »).
Arrêté en 1915, il est exilé en Sibérie. En 1917, il devient membre du Comité central du parti bolchevik (où il siègera jusqu’en 1927) et du Bureau politique. Après la révolution de Février 1917, comme Grigori Zinoviev, il s’oppose à l’idée d’un coup d’Etat immédiat (que sera la « révolution d’Octobre »), puis démissionne pour quelques jours du Comité central afin de marquer son désaccord avec la décision d’écarter les autres partis du gouvernement.
Il participe en tant que ministre plénipotentiaire aux négociations aboutissant au traité de Brest-Litovsk, concluant une paix séparée avec l’Allemagne. A la mort de Lénine (1924), il forme avec Staline et G. Zinoviev ce qu’on appelle la « troïka ». En 1923-1924, il combat les positions de Trotski, avant de rejoindre l’opposition de gauche et de s’allier avec lui en 1926. Exclu pour « trotskisme » du PCUS (Parti communiste de l’Union soviétique) en 1927, il est réadmis en 1928 après s’être déjugé, puis à nouveau exclu en 1932 et réadmis en 1933, exclu pour la troisième fois en 1934 et condamné en 1935 à cinq ans d’emprisonnement.
En 1936, il est rejugé, de même que G. Zinoviev, dans le procès de Moscou dit des « trotskistes zinoviévistes ». Accusé de conspiration, il est condamné à mort et exécuté.
maison russie



Purges staliniennes : les procès de Moscou
Evénements symboliques des grandes purges staliniennes des années 1930, les procès de Moscou s’ouvre en URSS. Véritable mise en scène destinée à attiser la peur du complot, cette suite de procès permet de décimer l’avant-garde révolutionnaire de 1917. Presque tous les proches de Lénine seront exécutés à partir d’aveux irréalistes prononcés par les accusés. Lors du premier procès, dit des 16, Zinoviev et Kamenev sont deux des accusés. Ils sont censés avoir participé au meurtre de Kirov et à des « actes de sabotages » : le chef d’accusation est « contre-terrorisme trotsky-zinovievien ». Le procès, expéditif, s’achève dès le 24, les 16 accusés sont immédiatement exécutés. linternaute

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés