Plan general : famous jews

TADEUS REICHSTEIN


PRIX NOBEL 1950
BIO
DOSSIER
HISTOIRE
CORTISONE

"Pour l’isolation de la cortisone et pour l’introduction de son utilisation clinique"


20 juillet 1897 - 1er août 1996

Tadeus Reichstein , prix Nobel de Médecine en 1950 conjointement avec Edward Calvin Kendall (Etats-Unis) et Philip Showalter Hench (Etats-Unis), est né en 1987 à Woclawek en Pologne. Il passe son enfance à Kiev puis émigre avec sa famille en Suisse dont il prendra la naturalisation. Il poursuit des études de chimie et obtient son diplôme en 1920, puis démarre des activités de recherche en 1922. Pendant neuf années, il travaille à la recherche et la mise au point de composés aromatiques pour une firme de café. Il devient directeur de l'institut pharmaceutique de l'université de Bâle en 1938 et obtient la chaire de chimie organique après la guerre. Dès les années 50, il est chargé de la mise en place du nouvel institut de chimie organique dont il deviendra le directeur en 1960. Reichstein collabore avec Kendall et Hench dans leur recherche sur les hormones du cortex surrénal qui mèneront à l'isolation de la cortisone qui sera utilisée dans les traitements de l'arthrite rhumatoïde. Il mourra en 1996.
Prix Nobel de Médecine conjointement attribué pour leur découverte concernant les hormones du cortex surrénal, leurs structures et leurs effets biologiques.


Chimie organique
Endocrinologie / Vitamines


Le principal sujet de recherche de T. Reichstein était l’isolement des hormones du cortex des glandes surrénales et l’étude de leur structure. Ces hormones se sont révélées être des dérivés de stérols (stéroïdes), un groupe de substances à base d’alcool polycyclique. T. Reichstein a été le premier à pouvoir élucider la structure de la corticostérone et de la désoxycorticostérone, ainsi qu’à synthétiser partiellement cette dernière. Alors que l’effet thérapeutique de la désoxycorticostérone a rapidement été reconnu dans le traitement de la maladie d’Addison (insuffisance du cortex des glandes surrénales), les propriétés anti-inflammatoires de la cortisone n’ont été découvertes que quelques années plus tard aux Etats-Unis. En 1933 déjà, T. Reichstein réussit la première synthèse de la vitamine C à l’aide d’un procédé qui n’était toutefois pas utilisable commercialement. Un autre procédé à partir de sucre de raisin, qu’il développa encore la même année, allait en revanche devenir la base de la production industrielle de vitamine C.


  • fin de la page 2

  • Aucun commentaire:

    Messages les plus consultés