Plan general : famous jews

JOSEPH GIKATILA



MOPSIK
CABALE
verdier
ETUDE
LETTRE SUR LA SAINTETE
LES PORTES
CABALE



Joseph Gikatila. Cabaliste castillan né à Medinaceli en 1248, mort vers 1325. Il vécut de nombreuses années à Ségovie et entre 1272 et 1274 il étudia la cabale des lettres sous l'égide de R. Abraham Aboulafia qui le considérait comme son meilleur élève. Il peut être considéré comme l'un des écrivains les plus doués de son temps. Son premier ouvrage, Le jardin du noyer (Guinat Egoz), publié en 1615, porte la marque de cet enseignement. Il combine la mystique symbolique de l'alphabet hébreu et des point-voyelles, des spéculations sur les noms divins, avec une doctrine des sefirot (les dix nombres primordiaux du Livre de la Création) de type philosophique, qui les identifie avec les "Intelligences" de l'aristotélisme de Maïmonide. On lui doit un commentaire mystico-philosophique sur le Guide des Egarés, un commentaire sur le Cantique des Cantique et sur la vision d'Ezéchiel ainsi que des poèmes mystiques. Il est l'auteur d'un nombre importants d'ouvrages et d'opuscules consacrés aux diverses branches de la cabale. Dans un deuxième temps, il épousa la cause de la cabale théosophique, celle que l'Ecole du Zohar et Moïse de Léon diffusèrent avec brio. Il rédigea dans la veine de ce courant Les portes de la justice (Cha'aré Tsedeq), publié en 1559, qui explique le système des sefirot, et surtout Les portes de la lumière (Cha'aré Ora) qui devint un grand classique.biographie



Les Portes de la Lumière est une encyclopédie kabbalistique des Noms divins et une étude mettant en évidence l'intime liaison entretenue par les mots de la Bible et les Noms de Dieu. L'auteur, Joseph Gikatila, dépouille les mots de leurs significations extérieures pour en révéler le Sod, l'herméneutique. Bien que la Kabbale soit une discipline ésotérique hermétique, Joseph Gikatila rend les concepts kabbalistiques accessibles etoffre un travail clair, systématique etdétaillé.
Ce livre est divisé en dix portes, ou chapitres, décrivant très précisément la manifestation dans le monde des dix Séfiroth, à travers les Noms divins qui leurs correspondent et leurs attributs révélés. Dans le Kabbale des Portes de la Lumière, les aspects de Dieu émanent d'une hiérarchie entrelacée de dix Séfiroth connectées par des canaux qui peuvent être détériorés ou réparés par l'activité humaine. La lumière de chacune de ces Séfiroth, étant inconnaissable et inaccessible, doit s'envelopper de noms et d'attributs capables de la définir. Ainsi, une Séfirah s'enveloppe d'un Nom divin, qui lui-même impénétrable s'enveloppe d'attributs se contenant mutuellement et de surnoms, pour arriver finalement à de simples mots de la Bible.
Rabbi Joseph ben Abraham Gikatila, est né en 1248 dans la ville de Medinaceli en Castille et est mort vers 1325. Auteur de nombreux ouvrages développant une approche systématique du langage mystique, il fut influencé par deux de ses maîtres: Rabbi Baroukh Togarmi et Rabbi Abraham ben Samuel Aboulafia, fondateur de la Kabbale extatique. Ce dernier reconnut dans Joseph Gikatila son disciple le plus brillant.
dixdecoeur


David et Bethsabée
Le secret du mariage

Loin d’être le fruit du hasard, de rencontres occasionnelles ou de passions aléatoires, les couples réussis résultent de retrouvailles entre les deux moitiés d’une âme unique et androgyne, qui fut scindée lors de sa venue en ce monde. C'est pourquoi le Talmud nous dit que David et Bethsabée étaient destinés l’un à l’autre depuis l’origine des temps. Tel est le point de départ de ce petit chef-d’oeuvre de Joseph Gikatila (1248-1325), l’un des plus importants cabalistes espagnols du XIIIe siècle, sur le secret du mariage et la prédestination des âmes.lyber eclat

Messages les plus consultés