Plan general : famous jews

ELEAZAR BEN AZARIAH


HEBREU
TRADITION
BIO









Rabbi Eleazar ben Azariah dit :
" S'il n'y a pas de Torah, il n'y a aucun "DEREKH ERETS" ("chemin de la terre", expression aux sens variés : conduite appropriée, comme tout le monde, selon la voie de l'homme) ; s'il n'y a pas de "derekh erets", il n'y a pas de Torah . S'il n'y a aucune sagesse il n'y a aucune crainte de Dieu; s'il n'y a aucune crainte de Dieu, il n'y a aucune sagesse. S'il n'y a aucune intelligence il n'y a aucune connaissance ; s'il n'y a aucune connaissance il n'y a aucune intelligence. S'il n'y a pas de farine il n'y a pas de Torah ; s'il n'y a pas de Torah il n'y a aucune farine."

"N'importe qui dont la sagesse est plus grande que ses oeuvres à qui est-il comparable ? À un arbre dont les branches sont grandes et dont les racines sont petites, alors le vent vient et l'arrache. Comme il est dit : "et il sera comme un arbre isolé dans une terre en déséchée, et elle ne verra pas quand le bien vient. Elle demeurera sur le sol desséché dans le désert, une terre salée, inhabitée"(Jérémie 17:6). Mais un dont les oeuvres sont plus grandes que sa sagesse à qui est-il comparable ? À un arbre dont les branches sont petites et dont les racines sont profondes, même si tous les vents du monde soufflaient contre lui, ils ne le déplaceraient pas de son lieu. Car il est dit : "et il sera comme un arbre planté sur l'eau, et vers le courant d'eau il déploiera ses racines, et il ne verra pas la chaleur venir. Ses feuilles resteront luxuriantes, dans un an de sécheresse il ne s'inquiétera pas, et il ne cessera de rapporter du fruit '( 17:8)."



Le Talmud relate la nomination d'Eleazar.

Ainsi, au deuxième siècle, les plus grands sages d'Israël devaient élire le chef de leur assemblée rabbinique (le Sanhédrin). Ils décidèrent de nommer rabbi Eléazar ben Azariah, en dépit de son jeune âge (il n'avait que 18 ans). Avant d'accepter le poste le plus prestigieux qui soit dans le monde juif, rabbi Eléazar rentra chez lui pour consulter sa femme. Elle lui conseilla de ne pas accepter le poste, parce qu'on ne lui témoignerait pas tout le respect qui lui était dû, en raison de sa jeunesse. Il accepta son conseil. Le lendemain, ses cheveux étaient devenus entièrement blancs. Voyant cela, sa femme lui dit alors qu'en raison du changement intervenu, il pouvait maintenant accepter le poste de chef du Sanhédrin. Ce qu'il fit.Ce Rabbi Éléazar ben Azaria était le descendant dʹEzra à la dixième génération.lamed

C'etait le jour où Gamaliel II fut destitué , et, par exemple,le Traité Yadayim de la Mishnah rend compte de diverses Décisions qui furent prises, dans la foulée, par lʹAssemblée en ce jour mémorable.
Mais ce coup de force, mené par une alliance inattendue entre Rabbins ʺpatriciensʺ, issus de famille Sacerdotale, et les Rabbins ʺplébéiensʺ, menés essentiellement par Rabbi Akiba, ne débouche pas sur une situation définitive, car Rabban Gamaliel II manoeuvre, avec son habileté coutumière, pour recouvrer son Siège assez rapidement.
 Tandis que le jeune Rabbi Éléazar ben Azaria, descendant dʹEsdras, devint une sorte de vice‐Président (Ab bet Din). 
Il est fortement vraisemblable que le Pouvoir Romain ait exigé le retour immédiat de Rabban Gamaliel à la Présidence du Sanhédin
Toutefois, en dépit de ces quelques exemples négatifs, parmi dʹautres, de lʹAutoritarisme, à la fois habile et intransigeant, avec lequel Gamaliel II installait son Pouvoir, il est indéniable que lʹOeuvre réalisée à Yabneh, sous lʹimpulsion, dʹabord de Yohanan ben Zaccaï, puis de Gamaliel II, fut décisive pour la Postérité de la Religion Juive, et quʹelle constitua lʹéquivalent dʹun sauvetage, finalement réussi, malgré une mer affreusement démontée, et après un naufrage où tout semblait devoir, irrémédiablement, sombrer, corps et biens.jerusalem

Rabbi Elazar ben Azaria est né peu avant la destruction du Temple d'une famille riche dont la lignée remontait jusqu'à Ezra. Sa propre fortune était colossale ; il devait verser à l'Empereur chaque année 13.000 veaux en tant qu'imposition.
Quand Rabbane Gamliel fut destitué, c'est Rabbi Eléazar qui fut nommé à sa place.
Quand Rabbane Gamliel fut destitué à la suite de ses discussions avec Rabbi Yehochoua, c'est Rabbi Eléazar qui, malgré son jeûne âge - il avait 18 ans ! - fut nommé à sa place, tellement grandes étaient ses connaissances et son intelligence. Il fit part d'une mission à Rome en même temps que Rabbane Gamliel, Rabbi Yehochoua et Rabbi Akiba. C'était un homme humble malgré sa noblesse et sa position.

Ses explications et ses leçons émerveillaient même Rabbi Yehochoua qui, un jour où ses élèves lui rapportèrent un enseignement de Rabbi Elazar, déclara : "J'ai 80 ans et jamais je n'ai entendu pareille explication! Tu peux t'estimer heureux, notre patriarche Abraham, d'avoir un descendant tel que Rabbi Elazar !! Qu'elle est riche et heureuse la génération possédant un tel maître!!" ('Hagiga 3). Rabbi Yehouda Hanassi, l'ordonnateur de la Michna surnommait Rabbi Elazar " l'éventaire d'un marchand ambulant, car il avait des connaissances aussi variées que l'était la marchandise de ces colporteurs.

Rabbi Elazar ne resta pourtant pas longtemps au poste important que lui avait procuré la querelle entre Rabbane Gamliel et Rabbi Yehochoua. Ces deux maîtres s'étant réconciliés, Rabbane Gamliel retrouva son rang, mais Rabbi Elazar resta chef du Tribunal rabbinique.

Quand le Temple fut détruit Rabbi Elazar était encore un enfant. Par ailleurs on ne trouve pas mention de lui dans l'insurrection qui eu lieu en l'an 132. Il semble donc qu'il mourut auparavant à un âge relativement jeune. lamed

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés