Plan general : famous jews

ESDRAS


THESE
LIVRE
HISTOIRE
RESUME
ECOUTER
MEDITATION
NEHEMIE










L'édit de Cyrus
Or la première année de Cyrus, roi de Perse, pour accomplir la parole de Yahvé prononcée par Jérémie, Yahvé éveilla l'esprit de Cyrus, roi de Perse, qui fit proclamer et même afficher dans tout son royaume "Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Yahvé, le Dieu du ciel, m'a remis tous les royaumes de la terre, c'est lui qui m'a chargé de lui bâtir un Temple à Jérusalem, en Juda. 3 Quiconque, parmi vous, fait partie de tout son peuple, que son Dieu soit avec lui! Qu'il monte à Jérusalem, en Juda, et bâtisse le Temple de Yahvé, le Dieu d'Israël c'est le Dieu qui est à Jérusalem. 4 Qu'à tous les rescapés, partout, la population des lieux où ils résident apporte une aide en argent, en or, en équipement et en montures, en même temps que des offrandes de dévotion pour le Temple de Dieu qui est à Jérusalem."

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi.

A l'origine, les livres d'Esdras et de Néhémie ne formaient qu'un seul ouvrage dans la Bible grecque des Septante et par la Bible hébraïque qui les rangeait dans la catégorie des Ecrits (ou Hagiographes). Divisés en deux par les Pères de l'Église, par Origène et par la Bible latine de la Vulgate, ils furent désignés ensuite par le nom de leurs deux personnages principaux.
Selon la tradition rabbinique (traité Babba batra 14b du Talmud), le scribe Esdras en était l'auteur et Néhémie les compléta.Esdras

Les livres bibliques d'Esdras et de Néhémie rapportent qu'un scribe ou légiste du nom d'Esdras joua un rôle important dans la restauration religieuse qui suivit la captivité de Babylone. Ce personnage aurait quitté la Babylonie au temps d'Artaxerxès et, avec l'agrément de ce prince, se serait transporté à Jérusalem, où, à la suite de péripéties variées, il aurait réorganisé les services du culte et assuré la stricte exécution de la loi, II semble avoir agi de concert avec un autre homme, du nom de Néhémie, également accrédité par la cour persane. On admet généralement que ces événements se placent au temps d'Artaxerxès Longue-Main, c.-à-d. aux environs de l'an 450 avant notre ère et dans, les années qui suivent; cependant; d'autres proposent l'époque d'Artaxerxès Mnémon, ce qui nous ferait descendre cinquante eu soixante ans plus bas.
Esdras semble s'être appliqué tout particulièrement à dissoudre les mariages contractés par les Juifs avec des femmes de nationalité étrangère, mariages qu'il considérait comme attentatoires à la pureté religieuse.
En un mot, les livres bibliques représentent le scribe Esdras comme le restaurateur de la loi de Moïse.Cosmovisions

"Rabbi Néhéma dit : la Torah a été donnée en écriture DA'ATZ. Mais Rabbi dit qu'elle a été donnée en achourite (araméenne) et, lorsqu'Israël a commis le péché du Veau d'Or, elle s'est transformée en écriture DA'ATZ puis, à l'époque d'Ezra, à nouveau en achourite. Selon Rabbi Shimé'on Eléazar, c'est en achourite que la Torah a été donnée" (Talmud de Jérusalem, Meguila I, 9).

L'hébreu carré, qui est ainsi désigné en raison de la forme des lettres qui ont une allure rectangulaire, est désignée en hébreu d'achourite (assyrienne ou araméenne) probablement parce que le scribe Ezra, à son retour de l'Exil au Ve siècle avant J.C., l'apporta avec lui de Babylone.
Cette écriture est une forme développée d'une branche qui dérive de l'écriture araméenne. Cette écriture était alors en utilisation à Babylone et les lettrés hébreux durent l'apprendre afin de communiquer avec les autorités locales. Cette écriture sera donc apportée par le peuple hébreu de retour de l'Exil de Babylone et, on peut supposer qu'afin que la Tora, écrite en paléo-hébreu, ne soit pas perdue - c'est à dire ne devienne illisible au peuple - le scribe Ezra (Esdras) autorisa sa translitération dans la nouvelle écriture carrée araméenne.

"Ezra aurait mérité de donner la Tora à Israël si Moïse ne l'avait pas précédé. Et bien que la Torah n'ait pas été donnée par lui, elle a été changée par lui. Car il est rapporté, "et le texte de la lettre était écrit en caractères araméens et en hébreu araméen". (Talmud de Babylone, Sanhédrin 21-22).kabbale

Le nouveau Moïse
Ezra le Scribe


Le Talmud ne tarit pas d’éloges à l’égard d’Ezra (Esdras) le Scribe qui réorganisa le culte juif au moment du retour de l’exil de Babylone. Il fut comparé à un nouveau Moïse.
Sa vie, son action
Ezra (Esdras) est l'un des dirigeants du peuple judéen qui revient de Babylonie, avec le roi Zorobabel. Ce scribe (sofer) réorganisera le culte israélite comme cela est mentionné dans le livre qui porte son nom (livre d’Ezra).
La 7e année d'Artaxerxés roi de Perse (465-424) Ezra est chargé par le roi de se rendre à Jérusalem pour faire le bilan civil et religieux de la vie juive en Judée et pour encourager Israël à observer la Torah de Dieu (v. 14). Ezra porte une lettre du roi, ordonnant aux autorités de la province située au-delà du fleuve de lui livrer l’argent et les vivres nécessaires au service du Temple et d'exempter d'impôts tous ceux qui s'occupent de la maison de Dieu (v. 21, 24). Ezra reçoit alors la permission de conduire en Judée un second groupe d’exilés juifs, outre ceux qui avaient accompagné Zorobabel et le Grand Prêtre Josué, 80 ans auparavant en -538.
Après avoir jeûné et recherché la direction de Dieu pour le voyage, le groupe, fort de 1700 âmes, part le 12e jour du 1er mois de la 7e année d’Artaxerxés, soit - 458. Ezra et son groupe atteignent Jérusalem quatre mois plus tard, le 1er jour du 5e mois (7.8). Il remet aux responsables du Temple les ustensiles qu’il avait reçus pour elle. Il y offre des holocaustes et transmet les ordres du roi aux gouverneurs des pays au-delà du fleuve (8.33-36).
Ezra fut profondément affligé de découvrir que les juifs et même les prêtres avaient épousé des femmes païennes. Il réussit à persuader la plupart d'entre eux de se séparer de ces étrangères (ch. 9 et 10). Treize ans plus tard, lorsque Néhémie arrive à Jérusalem, Esdras préside à la lecture de la loi de Moïse au peuple, et traduit le texte en araméen, car le peuple ne parle plus l’hébreu. Ezra meurt quelques années après.
Grâce à lui, le judaïsme a été sauvé de l’oubli, ses réformes serviront de base pour le judaïsme rabbinique ultérieur.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés