Plan general : famous jews

JACOB MICHAILOVITCH GORDIN


BIO
TEATER
YIDDISH
KOL
WORLD
SHTETL
INSTITUTE
CULTURE
YISROEL
FOLKS
PITCHIPOI
LEXIQUE
YIVO
FICHE


Jacob Gordin (1853-1909 )
Né en Ukraine à Mirgorid en 1853, Jacob Gordin est éduqué dans l'esprit de la Haskala. Autodidacte, russophile, il écrit dès l'âge de dix-sept ans et lorsqu'il
arrive en Amérique en 1891, il est déjà un écrivain reconnu. Entre-temps, il aura
exercé les métiers de fermier, de docker et de comédien. Aux Etats-Unis, il écrit dans la presse juive socialiste mais ne tarde pas à se lier avec des comédiens qui l'encouragent à écrire pour le théâtre yiddish. Sa première pièce, Sibiria, retrace l'histoire vraie d'un homme condamné à l'exil en Sibérie. Mais c'est sa troisième oeuvre, Der Yidisher Kenig Lear (librement inspirée du Roi Lear de Shakespeare) qui lance véritablement sa carrière d'auteur dramatique. Cette pièce séduit un nouveau public, plus intellectuel. Gordin restera comme celui qui a amené le théâtre yiddish à davantage de sérieux, de réalisme et de vérité psychologique.
Jacob Gordin est l'auteur d'une centaine de pièces, parmi lesquelles : Der yidisher kenig Lear (1892), Di shkhité (1899), Got, mentsh un tayvl (1900), Kreutzer sonate (1902), Khasie di yesoymé (1903) et On a heym (1907).akadem

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés