Plan general : famous jews

MARTIN GRAY


SITE
BIOGRAPHIE
AU NOM DE TOUS LES MIENS
RENCONTRE
POEME


Martin Gray est né à Varsovie en 1925. Il n’a que quatorze ans quand les Allemands enferment tous les Juifs de la capitale polonaise dans le ghetto de Varsovie. Après être devenu contrebandier du ghetto, il est déporté à Tréblinka avec ses proches. Il assiste au massacre de son peuple, et par miracle, s’échappe du camp de la mort. Il s’engage dans l’Armée Rouge et fait partie des plus jeunes rentrés à Berlin en 1945. Suite à cette période héroïque pour l’adolescent, il reconstruit sa vie aux Etats-Unis où il connait une grande réussite professionnelle qui le transforme en un homme riche et influent. Pourtant cette vie ne lui correspondait pas... son but n’était pas dans l’argent qu’il entassait, mais dans le Bonheur et l’Amour. Il rencontre Dina, la femme de sa vie, avec qui il s’installe dans le sud de la France. Martin Gray n’a que 35 ans à cette époque. Il vit pendant 10 ans le Bonheur : sa richesse lui permet de vivre loin des affaires, et dans sa forteresse il éduque ses quatre enfants avec sa femme. Mais le 3 Octobre 1970, Dina et ses quatre enfants meurent dans un incendie de forêt. Sa vie est détruite. Son malheur le pousse à se battre et crée la Fondation Dina Gray qui lutte contre la destruction de la Nature, les incendies et la pollution... Puis, il publie "Au nom de tous les miens" qui connait très vite un grand succès. Dans ce livre-ci, il raconte son histoire pour le moins incroyable.

Suite à cette parution, Martin Gray reçoit des lettres venant de tous les pays, dans toutes les langues : elles témoignent leur soutien et leur fraternité. Elles interrogent aussi, cet homme à l’éxistence extraordinaire : qu’est ce que la vie, la mort, l’amour ? Pourquoi le bonheur ? Et le malheur ? Existe-t-il un destin ? Des questions que chacun d’entre nous s’est posé au moins une fois dans sa vie ou se les pose encore... ces questions toujours sans réponse... Martin Gray par son histoire, son vécu, nous dit comment il a pu retrouver le Bonheur, le Courage et l’Espoir. Il ne donne pas de leçon de vie, vraiment pas. Mais redonne confiance en la Vie et Nous éclaire sur les nombreux points noirs qui pimentent notre vie, le comment du pourquoi.

Que puis-je vous dire de plus sur ce livre qui a réveillé en moi, tellement de vérité, sur les Hommes, notre vie, la société, et puis le Bonheur ! A quelle question ! Ce livre a révélé des sentiments, des notions et visions, que je portais au fond de moi sans arriver à poser des mots clairs et compréhensibles dessus. Il a traduit ma pensée. Et je peux vous assurez qu’on ne lit pas beaucoup de bouquins qui nous touchent ainsi ! Impossible de rester insensible à ce récit, et à cette vérité.

Comme je vous l’ai expliqué précédemment, Martin Gray dans "Le livre de la vie", ne nous conte pas son histoire : à travers des instants racontés de sa vie, il tire une morale, une conclusion, de ceux-ci.

Son livre est donc divisé en huit chapitres, chacun énonçant une notion, une philosophie. Ainsi, vous pourrez lire ce livre en commençant par le dernier chapitre qui est celui du Destin, ou bien par le deuxième (La source qui est au coeur de chacun de nous), ou encore par le sixième (la vie).

Il exprime les morales qui tirent de tels moments qu’il a vécu, en italique. Cette structure du texte est ainsi originale et attractive. Ces nombreuses pensées en italique, paraissent être des proverbes, des vérités absolues.

Dans le chapitre "La vie", Martin Gray nous transmet ces paroles : "Dans chaque vie vient un moment où s’ouvre devant soi, à côté de soi, en soi un gouffre. Vivre c’est réussir à ne pas y tomber. Vivre c’est savoir le regarder et s’écarter. Vivre c’est avancer : c’est-à-dire croître, s’épanouir par le bonheur mais aussi apprendre à tirer du malheur sa leçon."

Quand un tel auteur, un homme qui a tant souffert, vous écrit cela, vous en avez la larme à l’oeil ; vous retrouvez confiance en la vie et vous êtes prêts à tout pour vous battre contre les petits soucis, et Vivre !

Je ne sais pas si vous avez la même vision que moi de l’Amour mais qu’importe, lisez cela :

"L’Autre, quand on l’aime, est un univers qu’on n’a jamais fini d’explorer. Il est l’eau qui désaltère et la soif qui donne le désir de boire."

"La vie sans Amour n’est rien."

"L’Amour est emportement. L’Amour est enthousiasme. L’amour est risque. N’aiment pas et ne sont pas aimés ceux qui veulent épargner, économiser leurs sentiments."

Je trouve ces paroles tellement lucides que pour moi, elles sont la vérité même et représentent un idéal qu’en aimant, on atteint.

Une dernière citation et je vous laisse découvrir ce livre unique et vrai :

"Croire c’est vouloir vivre. Vivre jusqu’au bout malgré la mort. Croire, c’est croire en la vie. Et donner la vie c’est combattre la mort. Car la vie doit chasser la mort. A chaque printemps l’arbre refleurit. Et l’automne alors, et l’hiver, ne sont plus que des saisons parmi d’autres. Il faut que l’homme apprenne à voir la mort comme un moment de la vie."artmaniaque

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés

BIOGRAPHIE PORTRAIT POETE BIO TEXTE RADIO MON JARDIN POEZIBAO PRESENTATION ACTUALITE "Etre poete pour que vivent les hommes...