Plan general : famous jews

ROGER B. MYERSON


SITE
THEORIE
BIO
PRIX NOBEL 2007




Le comité suédois vient de récompenser trois économistes américains, Leonid Hurwicz, Eric Maskin et Roger Myerson , qui se sont distingués pour leurs travaux sur "la théorie de la conception des mécanismes"
Dernier Nobel remis en 2007, le prix de l'économie de l'Académie royale suédoise des sciences a été attribué à trois économistes Leonid Hurwicz (90 ans), Eric S. Maskin (56 ans) et Roger B. Myerson (56 ans). Les trois lauréats, qui se partageront le prix, se sont distingués pour leurs travaux sur la théorie dite de "conception des mécanismes" permettant d'identifier les mécanismes optimaux pour parvenir à certains objectifs comme le bien-être social ou le profit privé.

Cette "théorie nous permet de distinguer les situations dans lesquelles les marchés fonctionnent bien de celles où les marchés fonctionnent mal" indique l'Académie royale suédoise des sciences dans ses attendus.

Ce concept a "grandement amélioré notre compréhension des mécanismes de répartition optimaux", en tenant compte des "incitations et de l'information privée des individus". Il permet aux économistes, gouvernements et entreprises de "distinguer les situations dans lesquelles les marchés fonctionnent bien de celles où ce n'est pas le cas"


M. Myerson, 56 ans, professeur à l'université de Chicago, a confié pour sa part à la chaîne de télévision suédoise TV4 que la distinction était un "immense honneur" et s'est dit "très heureux".

1 commentaire:

Eric a dit…

La théorie dite des mécanismes d'incitation "nous permet de distinguer les situations dans lesquelles les marchés fonctionnent bien de celles où les marchés fonctionnent mal", a indiqué l'Académie royale suédoise des sciences dans ses attendus.

"Elle a aidé les économistes à identifier les mécanismes d'échanges efficaces, des modèles de régulation et des procédures électorales", ajoute l'académie.

Aujourd'hui, cette théorie joue un rôle majeur dans nombre de secteurs économiques et en sciences politiques, ajoute le comité.

Quels mécanismes commerciaux permettront d'obtenir les gains les plus importants ? Quels mécanismes optimiseront les gains attendus par le vendeur ?

Quels systèmes d'assurance fourniront les meilleures couvertures sans inciter à une mauvaise utilisation ? Quel est le meilleur mécanisme pour atteindre un certain objectif comme des allocations sociales ou un bénéfice privé ?

Voilà autant de questions auxquelles la théorie, amorcée par Hurwicz et complétée par Maskin et Myerson, est supposée répondre.

Le jury rappelle que la théorie économique classique repose sur la prémisse d'un monde idéal dans lequel les marchés seraient efficaces à 100%.

Or en réalité, la concurrence n'est pas totalement libre, les consommateurs ne sont pas parfaitement informés tandis que la consommation génèrent coûts sociaux et bénéfices.

Parallèlement, nombre d'opérations se déroulent au sein des entreprises ou entre groupes d'intérêts ou de gouvernements et ces informations échappent au grand public.

Les économistes de la théorie des mécanismes d'incitation se sont efforcés de s'attaquer à ces imperfections de marchés afin de rendre ces derniers les plus efficaces possibles.

La théorie des mécanismes d'incitation constitue un sous-ensemble de la théorie des jeux qui trouve une application dans nombre de champs économiques.

A titre d'exemple, il s'agit de concevoir les mécanismes qui assureront dans le cas d'enchères, comme pour les fréquences de téléphonie portable ou les fréquences radio, les règles qui assureront leur distribution équitable en fonction des intérêts de chacun des participants.

Cela peut être également un modèle destiné à assurer au vendeur comme à l'acheteur le meilleur prix dans le cadre d'une transaction.

Leonid Hurwicz, né le 21 août 1917 à Moscou, est professeur émérite d'économie à l'université du Minnesota.

Eric Maskin, né le 12 décembre 1950 à New York, enseigne à l'institut des études avancées à Princeton. Roger Myerson, né le 29 mars 1951, est professeur à l'université de Chicago.

L'année dernière, le Nobel d'économie avait récompensé l'Américain Edmund S. Phelps pour ses recherches sur les arbitrages entre le court et le long terme des politiques macroéconomiques.

L'attribution du prix d'économie clot la saison des Nobel 2007.

Messages les plus consultés