Plan general : famous jews

FRED UHLMAN


L'AMI
FRED
LIRE





Une vie gâchée. Le talent et la célébrité pour consolation.

"Ce n'est pas l'effort ni l'échec qui brise.
C'est le gâchis. Le gâchis qui perdure et qui tue."
William Empson


Fred Uhlman est né à Stuttgart en 1901. Il a d'abord vécu en Allemagne, où il devient avocat, puis se réfugie en France en 1933. A partir de 1938, il s'exile en Angleterre.
Son oeuvre est essentiellement autobiographique. Ayant tout pour réussir et pour être heureux, le nazisme le brise, lui enlève son cabinet d'avocat, son pays, ses amis.
Ses parents, plutôt que l'exil, préfèrent le suicide...

Eh oui, Fred Uhlman n'est pas né au bon moment et encore moins au bon endroit ; il a vécu à une époque où être juif était une tare mortelle.
Et Fred Uhlman était Juif...
Son père est déchu de son titre de médecin et lui n'est plus rien, du jour au lendemain.
Exprimant cette douleur dans Il fait beau à Paris aujourd'hui et dans L'ami retrouvé, ses livres font le tour du monde. On fait un film : L'ami retrouvé de Jerry Schatzberg, adapté du roman ou plutôt du récit.
Loin d'étre larmoyante, son oeuvre, riche d'enseignements, nous fait partager ses expériences :

Fait prisonnier à l'île de Man par les Anglais en juin 1940 car considéré comme suspect, étant d'origine allemande (ressortissant ennemi), Fred Uhlman témoigne :
"Ce n'étaient pas les hommes les plus intelligents qui tenaient le coup le mieux, mais ceux au quotient intellectuel le plus bas. Pour certains c'était le bon temps, puisque tout leur était procuré : asile, nourriture, compagnie et ils étaient à l'abri des bombardements aériens. Assis sur la pelouse, ils jouaient aux cartes du matin au soir, parfaitement heureux..."

Que ce soit dans L'ami retrouvé, dans un autre de ses romans ou de ses récits on retrouve une double optique des choses : d'une part une grande nostalgie de l'Allemagne d'avant le nazisme, un parfum de paradis perdu, mais aussi sous le couvert intimiste d'une autobiographie romancée, Fred Uhlman se fait l'écho d'une époque qui constitue la plus affreuse tragédie de l'histoire humaine.
Dans ce cheminement, on suit l'évolution du nazisme, de l'antisémitisme, de la guerre et les témoignages de nazis ayant survécu alors que certains étaient d'ex généraux SS !
Certains livrant leurs sentiments en toute humilité alors qu'ils étaient à l'époque des événements, des "Attila" en puissance.
Ce ne sont plus que des zombies qui attendent la mort et qui n'ont plus aucune raison de mentir, comme le général SS von Muntz dans "Pas de résurrection,s'il vous plaît".

La lettre de Conrad n'a été publiée qu'après la mort de Fred Uhlman suite à sa demande.
L'histoire de Hans et de Conrad : Ces deux adolescents, l'un juif, l'autre nazi a un finish de retrouvailles "post-mortem". Car finalement, Conrad se retournera contre Hitler, ce qui lui vaudra d'être exécuté, mais le rapprochera à nouveau de son ami.
Quand à Fred Uhlman (Hans), il se mariera et poursuivra en Angleterre, une carrière d'artiste peintre réputé, jusqu'à sa mort en 1985.

Mais le titre du livre :Pas de résurrection,s'il vous plaît
et l'ensemble de son oeuvre ne laissent pas le moindre doute. Fred Uhlman, malgré ses succès en littérature et en peinture, restera un homme blessé et meurtri par le nazisme durant toute son existence.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés