Plan general : famous jews

CARL VON OSSIETZKY




PRIX NOBEL







There are some sources that state that Ossietzky was Jewish. This was also mentioned in an exhibition in the German archives in 1998.





Carl von Ossietzky (né le 3 octobre 1889 à Hambourg, mort le 4 mai 1938 à Berlin) est un journaliste, écrivain et intellectuel pacifiste allemand. En tant qu'éditeur du magazine Die Weltbühne (La Scène mondiale) il fut condamné en 1931 pour haute trahison pour avoir publié des informations sur le réarmement clandestin de l'Allemagne.


 Ossietzky obtint en 1936 le Prix Nobel de la paix au titre de l'année 1935 pour ses publications.

http://www.liberation.fr/planete/1996/01/22/carl-von-ossietzky-l-antinazi-qui-fait-honte-a-l-allemagne_159583
 Carl von Ossietzky, l'antinazi qui fait honte à l'Allemagne

Carl von Ossietzky, le légendaire journaliste anti-hitlérien, ne sera donc pas réhabilité. C'est le correspondant berlinois du New York Times qui l'annonce dans son numéro du 13 janvier. Et depuis, rien. Pas de démenti de Bonn. Pas de commentaire officiel ou officieux du ministère de la Justice allemande. C'est une honte.

Oui, une honte pour l'Allemagne de Helmut Kohl, où des juges se montrent insensibles envers la mémoire. Ont-ils perdu toute décence? Oublient-ils que l'administration judiciaire a beaucoup à se faire pardonner? Après la défaite des armées allemandes, les juges qui avaient prêté serment à Adolf Hitler ont continué à siéger dans les tribunaux allemands
. C'était choquant et scandaleux alors, cela le reste aujourd'hui. Les faits sont connus: rédacteur en chef de la revue pacifiste Weltbühne, Carl von Ossietzky agace le régime et s'oppose à la politique militariste nazie dès que Hitler accède au pouvoir.
Emprisonné et condamné en 1933, au lendemain de l'incendie du Reichstag, il meurt en 1938 dans un camp de concentration, trois ans après avoir reçu le prix Nobel de la paix pour son courageux combat contre la dictature nazie.
Dans le monde libre, on célébrait en lui l'idéaliste héroïque qui se sacrifia pour ses convictions. En effet, en 1935, Hermann Göring lui proposa la liberté s'il refusait le prix. Von Ossietzky ne succomba pas à la tentation. La fidélité à ses principes valait à ses yeux plus que la liberté individuelle. Or, en 1992, ses admirateurs firent appel devant la cour fédérale allemande afin de faire annuler son ancienne condamnation. La cour s'y refusa. En d'autres termes: ces juges allemands d'aujourd'hui confirment le verdict abject de leurs prédécesseurs nazis. En clair: pour eux, Carl von Ossietzky a toujours violé la loi en s'opposant à la politique de haine brutale et meurtrière de Hitler. Pour eux, il est toujours considéré comme criminel.
 Voilà le héros répudié et humilié par un système qui prétend glorifier sa passion pour la démocratie et la justice. Cela, en 1996, plus de cinquante ans après la fin d'un régime qui, jusqu'à la fin des temps, symbolisera l'inhumain dans l'homme et le mal dans la société. Disons-le avec colère: si Carl von Ossietzky a fait honneur à l'humanité, ses juges d'hier et d'aujourd'hui font honte à l'Allemagne. Elie WIESEL

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés