Plan general : famous jews

J. DERRIDA


J. DERRIDA

SITE
ARTICLES
DECONSTRUCTION
TEXTES
FAN
LE MONDE
QUIZ
JUDEITE


"Si je voulais donner une description économique, elliptique de la déconstruction, je dirais que c’est une pensée de l’origine et des limites de la question “qu’est-ce que?...”, la question qui domine toute l’histoire de la philosophie. Chaque fois que l’on essaie de penser la possibilité du “qu’est-ce que?...”, de poser une question sur cette forme de question, ou de s’interroger sur la nécessité de ce langage dans une certaine langue, une certaine tradition, etc., ce qu’on fait à ce moment-là ne se prête que jusqu’à un certain point à la question “qu’est-ce que?”

1930-2004
Issu d'une famille juive d'Algérie, il suit une scolarité perturbée à Alger puis passe trois années, de 1949 à 1952, au Lycée Louis le Grand de Paris où il fait la connaissance de plusieurs jeunes intellectuels qui resteront amis: Pierre Bourdieu, Michel Deguy, Pierre Nora, Michel Serres, entre autres. Il entre fin 1952 à l'Ecole Normale Supérieure de Paris où il suit l'enseignement philosophique de Jean hyppolite et Maurice de Gandillac et rencontre Louis Althusser, né également en Algérie. Son mémoire de fin d'études porte sur Le problème de la genèse dans la philosophie de Husserl (thèse publiée en 1990 aux PUF). Il se lie d'amitié avec Michel Foucault, est reçu à l'Agrégation de Philosophie et part enseigner comme assistant à l'Université de Harvard (Etats-Unis) d'où il revient pour entrer à la Sorbonne et surtout effectuer son service militaire, appelé sous les drapeaux pendant la guerre d'Algérie. En juillet 1962, au moment de l'indépendance de l'Algérie, Jacques Derrida quitte définitivement son pays natal avec sa famille qui vient s'installer, comme de nombreux futurs pied-noirs, dans la région de Nice. Commence alors pour lui les premières conférences et publications, notamment dans la revue Tel Quel de Philippe Sollers. En 1964 il est nommé Maître-Assistant à l'ENS où il enseignera ensuite pendant une vingtaine d'années, devenant directeur d'études tout en effectuant parallèlement plusieurs séjours dans les plus prestigieuses universités américaines (Yale, John Hopkins, etc...). Ses premiers grands livres sont publiés en 1967, notamment De la Grammatologie, L'écriture et la différence et La Voix et le Phénomène, ouvrages qui synthétiseront en partie ses travaux de conférencier et marqueront pendant plusieurs décennies de nombreux jeunes philosophes américains. Les années '70 voient le développement de son concept de Déconstruction -- terme introduit en philosophie par Heidegger dans être et Temps -- qui se propose de réexaminer les thèses ontologiques de la métaphysique occidentale en critiquant les présupposés de la parole, le "logocentrisme" de notre philosophie classique. Ce concept de déconstruction, qui se veut aussi un essai de synthèse de la psychanalyse, du marxisme et de l'heideggérianisme, a ouvert de nombreux champs d'investigation aux théoriciens dans plusieurs domaines de recherche, en particulier dans celui de la critique littéraire. Parmi ses principaux livres de ces années-là, citons La Dissémination (1972), Marges de la philosophie (1972), Glas (1974), L'Archéologie du frivole (1976) et La Carte postale (1980). Il engage ensuite une réflexion sur l'universalisme, la poésie et l'enseignement, fonde en 1983 le Collège International de Philosophie, préside dans les années '90 le Parlement International des Ecrivains, et poursuit son enseignement et ses publications, tant en France qu'aux Etats-Unis. Parmi les quelque 80 ouvrages qui forment son oeuvre publiée, citons entre autres, après ceux des années '70, Circonfession (1987), Donner le Temps (1991), Spectres de Marx (1993), Politiques de l'amitié (1994), le Monolinguisme de l'autre (1996), Adieu à Emmanuel Levinas (1997), Psyché, inventions de l'autre (1998), Donner la mort (1999),... Jacques Derrida, que l'on classe généralement dans la catégorie des "penseurs de 68" avec Roland Barthes, Gilles Deleuze, Jacques Lacan et Michel Foucault, est l'intellectuel français contemporain le plus connu dans les universités du monde entier. Parmi les philosophes qu'il a le plus influencé en France, ce sont sans doute aujourd'hui Jean-Luc Nancy et Philippe Lacoue-Labarthe qui sont les plus proches de sa pensée.

La République des Lettres

1 commentaire:

prof a dit…

JACQUES DERRIDA
Ne en 1930 Alger mort en 2004
Philosophe de la Deconstruction

Messages les plus consultés

BIOGRAPHIE PORTRAIT POETE BIO TEXTE RADIO MON JARDIN POEZIBAO PRESENTATION ACTUALITE "Etre poete pour que vivent les hommes...
  • LE PRINCE ETUDE MEZOUZA EMBRYON SAGE "Rabbi disait : Quel est le droit chemin que l’homme doit choisir ? Tout chemin dont pe...
  • GOLEM NEHER KABBALA CYBERNETIQUE AV ETUDE KOUNTRASS PRAGUE CREATURE HISTOIRE ETINCELLES CORPS RODOLPHE II La statue du Maha...
  •