Plan general : famous jews

JOSEPH TRUMPELDOR


BIO WIKI
HISTOIRE

RESISTANCE
BIOGRAPHIE
BETAR





Trumpeldor naquit en Russie, le 4 décembre 1880, et trouva une fin tragique dans le combat de Tel- Haï, le 29 février 1920. Il était la personnification de l'esprit pionnier et de l'héroïsme juif.

Trumpeldor était issu d'une famille assimilée. Il choisit la carriére militaire et quand éclata la guerre russo-japonaise, en 1904, il fut promu officier, une distinction très rare pour un Juif sous le régime des Tsars. Il perdit son bras gauche au siège de Port-Arthur, mais continua à servir dans l'actif quelque temps encore.

C'est à cette époque que Trumpeldor entra en relation avec les milieux sionistes envers qui il s'identifia aussitôt avec enthousiasme à la cause nationale juive. A la Conférence de Rome, en 1911, il fut l'orateur principal et y soumit un projet de fondation d'implantations collectivistes. En 1912, après avoir achevé ses études universitaires, Trumpeldor vint en Palestine pour mettre en pratique ses idées.

Durant la première guerre mondiale, il conçut l'idée d'une Unité de combat juive pour lutter aux côtés des Alliés et il contribua activement à la formation du "Corps des Mulletiers de Sion", dans lequel il combattit à Gallipoli en tant qu'officier.

A la fin de la guerre, Trumpeldor rentra en Russie et se consacra à l'organisation de l'émigration de la jeunesse juive en Palestine. C'est dans ce but qu'il fonda le Mouvement pionnier Hehaloutz. Trumpeldor revint en Palestine en 1919, et contribua à l'unification des deux Mouvements ouvriers juifs parallèles.

Dans les premières années qui suivirent la guerre de 1914-1918, les troubles étaient fréquents dans la Palestine septentrionale; la frontière avec la Syrie n'était pas encore fixée entre les Anglais et les Français. Des bandes de Bédouins armés maraudaient dans cette zone litigieuse, où se trouvaient deux implantations collectivistes nouvellement fondées, Kfar Guiladi et Tel-Haï. Trumpeldor assuma l'organisation de leur défense et c'est à Tel-Haï qu'il trouva la mort, à côté de cinq camarades, dont deux femmes. Certains disent que ses derniers mots furent : "Il est bon de mourir pour notre pays".

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés

BIOGRAPHIE PORTRAIT POETE BIO TEXTE RADIO MON JARDIN POEZIBAO PRESENTATION ACTUALITE "Etre poete pour que vivent les hommes...
  • HOMMAGE SCOUT INA ORT MARSEILLE Face a toutes les offenses face a toutes les humiliations face a toutes les abominations j'ai su c...
  • 7 PRINCIPES 13 REGLES Rabbi Yichmaël ben Elicha fut l'un des Tannaïm (les Sages de la Michnah). I1 vécut environ cinquante a...
  •