Plan general : famous jews

ELIE LE PROPHETE


SANDAK





Puissions-nous vivre l'annonce faite par
Eliahou Hanavi de l'arrivee imminente de
Machia'h, qui mettra un terme definitif a notre exil.



Elie ressuscite le fils de la veuve de Sarepta
Gustave Dore


Prophète d'Israël du IXe siècle avant notre ere

Dans le livre des rois on lit: Elie dit à Elisha : " Exprime moi ton souhait, que puis-je faire pour toi avant que je ne sois enlevé ? "...Ils poursuivirent leur chemin en conversant, quand tout à coup un char de feu attelé de chevaux de feu les sépara l’un de l’autre et Elie monta au ciel dans un tourbillon

Situons son époque : Achab, fils d’Omri, fut un grand roi, mais par son mariage avec Jezabel fille du roi de Tsidon, il précipita le royaume d’Israel dans l’idôlatrie
Le principal adversaire du roi fut Eliahou le prophète : leurs affrontements furent souvent dramatiques et plus d’une fois le prophète fut obligé de fuir devant la colère d’Achab et d’Israel.
Sur le mont Carmel, Eliahou provoqua un face à face avec les 450 prêtres de Baal et fit éclater au grand jour la puissance du D’ d’Israel.

Rapportons l’événement :
La sécheresse sévissait depuis trois ans. D’ ordonna alors à Eliahou de retourner chez Achab pour lui annoncer que la pluie allait à nouveau tomber sur le pays. Lorsqu’Elie arriva auprès d’Achab ; celui-çi le reçut par ces mots : “ Te voilà donc fléau d’Israel ”. Mais Eliahou ne se laissa pas troubler - Le fleau d’Israel ce n’est pas moi, mais toi et ta famille, vous qui avez abandonné les commandements de D’ pour suivre Baal - Mais je suis venu dans un autre but : “ Rassemble le peuple sur le mont Carmel et convoque les 450 prêtres de Baal et les 400 prophètes d’astarté entretenus par Jezabel.

Achab convoqua le peuple et les prêtres sur le Carmel. Eliahou demanda aux prêtres de Baal de commencer. Ceux-çi tuèrent un taureau, le dépecèrent, le placèrent sur un autel et invoquèrent Baal du matin jusqu'à midi ; mais en vain dansaient-ils devant l’autel. Eliahou se moqua d’eux : “ Appelez plus fort, leur dit-il, Baal a peut-être des soucis ou des affaires à régler ; peut-être est-il en voyage ou dors-il ; qu’il se réveille ” Les prêtres de Baal continuèrent les incantations. Ils se taillardèrent la chair, selon leur coutume, jusqu'à l’heure de l’offrande du soir.

Alors Eliahou fit approcher le peuple, il redressa l’autel de D’ qui avait été détruit, en prenant douze pierres, selon le nombre des tribus d’ISRAEL. Il y plaça le bois et le taureau coupé en morceaux, fit remplir à trois reprises quatre cruches d’eau, et les versa sur l’autel jusqu'à ce que l’eau débordât et remplît la rigole creusée autour de l’autel.
Le prophète alors implora D’ : “ Seigneur D’ d’Abraham, d’Itshak et d’Israel, il faut que l’on sacha aujourd’hui que tu es D’ en Israel que je suis ton serviteur et que par ton ordre, j’ai accompli tout ceçi. Exauce moi Seigneur Exauce moi, afin que ce peuple sache que c’est toi le seigneur D’ ”.

A ces mots,le feu célèste jaillit, dévorant à la fois l’holocauste, le bois, l’autel et l’eau. Le peuple tomba à genoux et s’écria : “ C’EST L’ETER-NEL QUI EST D’ - C’EST L’ETER-NEL QUI EST D’ ” Puis se précipitant sur les prophètes payens, le peuple les entraîna vers le torrent de Kichon et les mit à mort.
col.fr forum



Mais qui est Eliahou HaNavi !
Par Yona Ghertman,
Rabbin de Cagnes sur Mer, Collelman

A chaque issue de Shabbat, tous les fidèles se réunissent autour du Rabbin qui s’apprête à faire la Havdala ;tous les membres de la maison se réunissent autour du père de famille, et tous chantent joyeusement en coeur : « Eliahou HaNavi, Eliahou HaNavi, Eliahou HaNavi, Biméra Yavo Elénou im Machia’h Ben David ». Traduction : « Eliahou HaNavi (ter) viendra rapidement vers nous avec le Messie fils de David ».
Le prophète Eliahou1 est ainsi ancré dans la tradition comme étant LE prophète qui annoncera la venue du Messie. Des histoires de toutes sortes circulent sur ce fameux personnage,les témoignages de Sages ou de profanes qui auraient bénéficié de son aide sont légions…
… Pourquoi un tel engouement pour ce Prophète ?
Dans le Premier Livre des Rois, Eliahou HaNavi est présenté simplement comme « Eliahou le Tichbite, un de ceux qui s’étaient établis en Guilad ». Rachi explique qu’il est appelé ainsi car originaire d’une région appelée « Tochev ».
Il est donc impossible de déterminer la tribu d’Eliahou en se basant uniquement sur le texte.
Deux sources midrachiques indiquent d’ailleurs deux versions différentes quant à sa provenance. L’une affirme qu’il est de la tribu de Binyamin3. L’autre annonce de manière spectaculaire : « Eliahou c’est Pin’has » !
Le Ralbag (14ème siècle) et Abrabanel (15ème siècle), deux commentateurs majeurs de la Bible, démontrent tous deux la véracité de cette dernière affirmation.
Examinons les points principaux de leurs explications :
- Chronologiquement, Eliahou et Pin’has peuvent-ils être la même personne ?
Il est dit à propos de Pin’has qu’Ha-Chem conclut avec lui une « alliance de paix ». Et il est précisé dans Malakhi le bénéfice de cette alliance : « mon alliance avec lui a été un gage de vie et de paix »6. Pin’has a donc bénéficié d’une « vie »
supplémentaire, c'est-à-dire d’une durée de vie rallongée.
D’autres sources corroborent cette interprétation, puisqu’on retrouve Pin’has vivant, bien des années plus tard, agissant auprès des tribus en tant que conciliateur lorsque des querelles s’élèvent entre elles. Enfin, à l’époque de David, soit près de 400 ans après l’apparition de Pin’has Ben Eléazar dans le
Désert, ce dernier est mentionné dans le Livre des Chroniques comme un chef de troupes des Bnéi-Israël !
D’après l’étude détaillée des différents Livres de la Bible, il n’y aurait donc pas d’objection chronologique à l’affirmation précitée de nos Sages : « Eliahou c’est Pin’has ». Etant donné que Pin’has a bénéficié d’une vie plus longue que la normale
grâce à l’ « Alliance de Paix » qu’il contracta avec Ha-Chem, il est tout à fait possible qu’il ait vécu jusqu’à l’époque des Rois,époque à laquelle vivait Eliahou.
- Comment Eliahou pourrait-il « revenir d’entre les morts » pour s’adresser à des vivants ?
Le texte du Second livre des Rois témoigne qu’Eliahou n’est pas mort comme les autres hommes. Il n’est pas décédé avant d’être enterré, mais Ha-Chem le fit monter au Ciel dans un tourbillon9. Plus tard, alors qu’Eliahou est censé avoir disparu de ce monde,une lettre écrite de sa main parvient au Roi de Juda, Yéoram Ben Yéochafat, pour lui annoncer une calamité consécutive à la mauvaise orientation de son règne.
Le Ralbag démontre fermement que cette prédiction -qui se réalisa- ne put être rédigée du vivant d’Eliahou HaNavi, car le Roi Yéoram n’était pas encore sur le Trône. Or, un Prophète ne peut prédire le châtiment pour la faute d’une personne avant que celle-ci ne la commette, car cela remettrait en cause un fondement de la Torah : le principe du Libre Arbitre !
Par conséquent, il serait faux de dire qu’Eliahou HaNavi « revient d’entre les morts pour parler aux vivants », puisqu’il n’est pas vraiment mort !
Mais de quel mérite Eliahou peut-il se prévaloir pour bénéficier de cette situation incroyable ?
Le Rav Elie Munk, dans La Voix de La Torah, explique qu’Eliahou -comme Pin’has- a su parfaitement allier son Zèle pour Ha-Chem, qu’il laissa éclater à plusieurs reprises, avec son amour d’Israël. En effet, lorsque les Bnéi-Israël se détournaient de D.ieu en servant le culte idolâtre de Baal, il n’hésita pas à défier tous les faux-prophètes de cette Avoda Zara, puis à les faire exécuter afin d’anéantir définitivement ce mal. Mais n’oublions pas que ce zélateur est le même que celui qui supplia Ha-Chem, quelque temps auparavant, pour qu’il fasse revenir à la vie le fils d’une veuve en détresse…
… « Et c’est ce rôle qu’Eliahou assumera à la fin des temps
comme précurseur du Messie, en rapprochant les coeurs des
enfants de ceux de leurs parents. » (Rav Munk).

*

Élie se leva, prophète semblable au feu,
Sa parole, comme un flambeau, brûlait.
Il fit venir contre eux la famine.
Par son zèle, il réduisit leur nombre.
Par la parole du Seigneur, il ferma le ciel.
De même, il en fit trois fois tomber le feu.
Comme tu fus glorieux, Élie, par tes prodiges
Qui pourrait se vanter d'être semblable à toi ?
Toi qui fis lever un cadavre de la mort,
du séjour des morts, par la parole du Très-Haut.
Toi qui précipitas des rois dans la ruine,
des hommes glorieux hors de leur couche.
Toi qui entendis au Sinaï le reproche,
à l'Horeb les décrets de châtiment,
Toi qui sacras des rois pour la rétribution,
des prophètes pour être tes successeurs.
Toi qui fus enlevé dans le tourbillon de feu,
dans le char aux chevaux de feu.
Toi qui fus désigné dans les reproches en vue des temps,
pour apaiser la colère avant la fureur,
pour ramener le cœur du père vers le fils,
pour rétablir les tribus d'Israël.

Heureux ceux qui t'ont vu
et qui dans l'amour se sont endormis !
Car nous aussi vivrons sûrement !"

Ben Sira (48,1-11)

1 commentaire:

prof a dit…

Parmi les figures bibliques, le prophète Elie est l'une des plus attachantes.
Il est considéré comme un modèle de droiture et de courage. Sa foi est inébranlable et sa démarche religieuse entièrement sincère et désintéressée. Néanmoins, la tradition juive n'hésite pas à nuancer ce jugement élogieux. De manière surprenante, le texte biblique et ses commentaires traditionnels donnent d'Elie l'image d'un homme souvent extrême et impulsif. Car Dieu ne cautionne pas tous les agissements de son prophète.
Il les condamne même parfois, mais pas de manière violente : à l'impatience d'Elie, à son esprit de vengeance, à son intolérance, Dieu répond par un " doux murmure " et lui enseigne progressivement la tolérance, la miséricorde, la douceur et la patience. Il veut permettre à chacun d'avancer à son rythme. Le doux murmure est l'occasion de suivre Elie dans son apprentissage de la tolérance. En relisant le parcours du prophète, Sébastien Allali propose aussi à sa manière une initiation à l'exégèse juive traditionnelle, du Talmud à la mystique juive

decitre

Messages les plus consultés