Plan general : famous jews

SIMONE VEIL



INA
HISTOIRE
VIDEO
PORTRAIT
SOUVENIR
NORMALE sUP
EUROPE

LES JUSTES
AUDIO
MEMOIRE
HOMMAGE


La vie de Simone Veil est, à plus d’un titre, œuvre de création. Elle se lit, en tout cas, telle la plus saisissante des sagas, avec ses épisodes de félicité, mais aussi, et surtout, ses événements bouleversants, pétris de pleurs et d’angoisses. Cette vie extraordinaire constitue, pour peu qu’on en prenne la mesure à l’aide des étalons courage, détermination et goût de vivre, une bouleversante œuvre d’art.

Quoi qu’il en soit, cette œuvre-vie permet l’élargissement des cadres pensés pour cerner le projet CONTACT, l’encyclopédie de la création, qui délimitent les contours de ce que l’on considère comme la création. Le plus souvent associée aux arts, la pratique créatrice peut également avoir pour terreau la société, la politique. En cela, Simone Veil constitue un cas exemplaire.

Rescapée des camps de la mort, Simone Veil veille depuis plus de 60 ans à entretenir le souvenir d’événements indicibles souvenirs. Elle est l’une des dernières dépositaires d’une mémoire vivante qui, un jour, n’existera plus que dans le souvenir des livres.

Femme de tête, Simone Veil a placé son destin sociopolitique sous l’ascendant de la raison. Sa carrière débute dans la magistrature. Quinze ans durant, elle s’emploie à lutter contre les injustices avec la plus grande rigueur. Ses accomplissements ultérieurs, au sein de l’État français, participent du même élan.

Dame de cœur, Simone Veil s’investit par ailleurs avec passion dans les diverses luttes qu’elle livre sur le terrain de la pure émotion. Ce qui n’exclut pas, dans le feu de l’action, que son discours, son action, soient marqués du sceau de la réflexion.

La bipolarité de cette démarche ne doit pas être sous-estimée. Elle s’incarne dans ces paradoxes qui marquent bien des parcours. Féministe de la toute première heure, Simone Veil s’est pourtant, alors qu’elle était jeune épouse, dévouée à son mari et à sa famille, mettant ses propres aspirations en veilleuse. Politicienne de droite, elle n’hésite pas à défendre des positions de gauche (notamment en matière d’immigration, de natalité et d’homosexualité).

Le legs de Simone Veil est à également à vérifier dans son engagement européen. Elle défend ainsi avec énergie la culture et les valeurs démocratiques d’un continent qui a survécu à la barbarie. C’est que, comme l’écrivait Philippe Sollers, « son regard vient de loin, on sait de quelle épreuve sans nom, et va plus loin que la scène présente. »

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés