Plan general : famous jews

M. GELL-MANN

PRIX NOBEL










 Murray Gell-Mann, né le 15 septembre 1929 à New York, est un physicien américain. Il est surtout connu pour ses travaux sur la théorie des quarks dont il a fait la découverte.

 Il a reçu le prix Nobel de physique de 1969 Physicien théoricien américain, né à New York le 15 septembre 1929. Nommé en 1952 professeur assistant à l'université de Chicago, Gell-Mann rejoint en 1955 le California Institute of Technology (Caltech) à Pasadena. Il y est nommé professeur de physique théorique en 1967.
 Lauréat du prix Nobel de physique en 1969, Gell-Mann est à l'origine des idées les plus fécondes de la théorie moderne des particules élémentaires. On lui doit l'introduction d'un nouveau nombre quantique caractérisant les particules, l'étrangeté, qui se conserve dans les interactions fortes et électromagnétiques. La formule de Gell-Mann et de Nishijima (1953-1955), qui relie l'étrangeté à la charge électrique, à l'isospin et au nombre baryonique, a joué un rôle important dans la classification des particules élémentaires déjà connues, tandis que le schéma de l'octet (The Eightfold Way, 1964), fondé sur la théorie des groupes, a permis la prévision de nouveaux hadrons (Gell-Mann et Ne'eman, 1961 ; formule de Gell-Mann et Okubo, 1962).
On doit également à Gell-Mann et à Goldberger la méthode des relations de dispersion pour l'étude des hadrons (1955), à Gell-Mann ainsi qu'à Zweig le modèle des quarks, particules de charge fractionnaire qui constituent les hadrons (1974). Dans le problème des interactions faibles, Gell-Mann et Feynman ont émis l'hypothèse du « magnétisme faible » (1958) et Gell-Mann a introduit la fructueuse méthode de l'« algèbre des courants » (1964).
 Plus tard, Gell-Mann, notamment en collaboration avec William Bardeen et Harald Fritzsch, a contribué à l'élaboration de la chromodynamique quantique, théorie de l'interaction des quarks et des gluons colorés (1972). Gell-Mann a été aussi conseiller scientifique du gouvernement américain au temps de la guerre du Vietnam, activité qui lui a valu parfois quelques critiques. Son dernier ouvrage Le Quark et le Jaguar. Voyage au cœur du simple et du complexe (1998) reste un livre de référence et un aboutissement dans les réflexions de l'auteur : il montre comment la physique des particules et le monde biologique, dans son évolution et sa diversité, sont intrinséquement liés. —

 Viorel SERGIESCO

https://www.universalis.fr/encyclopedie/murray-gell-mann/

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés