Plan general : famous jews

ARTHUR MILLER


BIO
SITE
INTERVIEW
ROMAN





Monstre sacré de la littérature du XXe siècle, dramaturge et intellectuel engagé C'est surtout la Mort d'un commis voyageur (Death of a Salesman) qui l'immortalise et qui lui a valu, en 1947, le prestigieux prix Pulitzer



" S'il a de la chance, l'écrivain peut changer le monde "


Le dramaturge américain Arthur Miller est décédé jeudi 10 février 2005 à l'âge de 89 ans. Il souffrait depuis plusieurs années d'un cancer et de problèmes cardiaques et venait de quitter un centre hospitalier où il était soigné, afin de regagner sa demeure de Roxbury, dans le Connecticut (Etats-Unis), qu'il avait achetée pour son mariage avec Marilyn Monroe.
Né le 17 octobre 1915 à New York dans une famille juive aisée, Arthur Miller a été fortement marqué, comme beaucoup d'intellectuels de sa génération, par la grande crise américaine de 1929 pendant laquelle l'entreprise familiale fait faillite. La conscience de la pression du monde économique sur les relations humaines, la question de la responsabilité individuelle et de la loi, les conflits sociaux vues comme des tragédies grecques, imprégneront par la suite toute son oeuvre.
Son premier roman, Focus, est publié en 1945, suivi en 1947 d'une pièce de théâtre remarquée, Ils étaient tous mes fils, qui se veut une sorte de procès contre un père qui profita de la guerre pour s'enrichir. Mais c'est surtout avec une pièce démythifiant le rêve américain et devenue depuis un classique du théâtre, Mort d'un commis voyageur (Prix Pulitzer 1949), qu'Arthur Miller rencontre le succès. Influencé par les idées socialistes et engagé politiquement à gauche, il est inquiété pendant le maccarthysme mais n'hésite pas à créer en 1953 une autre pièce qui connaît elle aussi un grand succès, Les sorcières de Salem, où il dénonce le lourd climat anticommuniste de l'époque en évoquant les persécutions de l'Amérique puritaine du XVIIIème siècle.
De 1956 à 1964, Arthur Miller traverse une période de vie privée douloureuse pendant laquelle il n'écrira pas, sauf en 1961 le scénario du film The Misfits (Les Désaxés), écrit pour Marilyn Monroe qu'il a épousé en 1956 mais qui divorce peu de temps après. Sa pièce Après la chute, publiée après la mort de Marylin, revient sur ces années tourmentées où se mêlent histoire politique et vie privée. Il écrira ensuite de nombreuses autres pièces, sans doute moins inspirées que ses premières oeuvres. Parmi elles, citons Accident à Vichy (1964), Le Prix (1968), La Création du monde (1972), L'Horloge américaine (1980),..., toutes continuant cependant à explorer les racines psychologiques de la violence humaine et l'écartèlement de l'homme contemporain entre l'innocence d'un monde intime privé et la brutalité du monde social.

La République des Lettres


Miller s’est engagé auprès des prisonniers (Miller est l’un des fondateurs du International PEN’s Writers in Prison Comitte) et contre la pratique de la torture. Observateur de la société américaine, il a gardé, sa vie durant, un idéal humaniste

Le Prix d’Israël lui a été décerné en 2003 « Au centre de son œuvre se trouve l’individu, ses aspirations et ses douleurs. Ses héros s’adressent à la société qui les entoure, et en dévoilent clairement les injustices : la puissance, la corruption et la détérioration de l’intégrité, ainsi que le besoin de l’individu de lutter pour son amour-propre "

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés