Plan general : famous jews

ESTHER

POURIM
FETE
HISTOIRE
MEGUILA
AUDIO
ECOUTER
MIDRASH
QUIZ

"Aman résolut d'anéantir tous les Juifs établis dans le royaume d'Assuérus,... Le premier mois qui est le mois de Nissan..., on consulta le POUR c'est-à-dire le SORT, devant Haman, en passant d'un jour à l'autre et d'un mois à l'autre jusqu'au douzième mois qui est le mois d'ADAR"



ESTHER, SES FACES ET SES PHASES
par Barbara Weill


"Le temps d’Esther et de Mordekhaï est donc celui où l’on combat le mal par la violence ; c’est le temps de Pourim ainsi que le livre d’Esther désigne la fête qui commémore cet épisode de l’histoire juive ; ce nom, qui signifie "sort, fortune, destinée" en assyrien, trahit des éléments étrangers dans la fête : l’élément historique (…), le moment du nouvel an où les Mésopotamiens célébraient les "sorts" qui fixaient le destin des peuples et des individus ; mais on y trouve aussi l’élément mythique, puisque le conflit entre Haman-Vachti et Mordekhaï-Esther rappelle la victoire de Mardouk et Ishtar, dieux babyloniens de la lumière, sur Ouman et Mashti, divinités élamites de l’obscurité" (A. Abécassis, la pensée juive).

"Rabbi Yehouda dit : son vrai nom était Hadassa et pourquoi ce nom d’Esther ? C’est parce qu’elle avait caché (Sater) sa véritable situation, ainsi qu’il est dit : "Esther n’a pas fait connaître qui était son peuple ." (Est 2 :20). Rabbi Ne’hemya dit : son vrai nom était Hadassa, et pourquoi ce nom d’Esther ? C’est que les nations du monde l’appelaient ainsi en pensant à (la beauté éclatante) de la lune-Ishtar

"Le temps de la Torah est celui de la révélation ; le temps de Pourim, temps du judaïsme, est celui de l’occultation. Toutes les fêtes d’Israël sont des fêtes de la manifestation divine éclatante, sauf celle de Pourim, fête de l’exil par excellence d’un nouveau temps historique marqué par l’absence. YHWH se cache désormais ; il existe mais on ne le voit plus, on ne l’entend plus" (A.Abécassis,la pensée juive ).

"Puis la reine Esther, fille d’Avihaïl écrivit, avec Mardochée le Juif , usant de toute leur autorité pour donner force de loi à cette seconde missive de Pourim" (Est 9 :29). On lit dans le Traité Yoma (29a) : le tav de vatikhov ("elle écrivit") est la dernière lettre de l’alphabet, ce qui signifie que l’histoire d’Esther met fin à tous les miracles qui sont présentés dans la Bible

La mission d’Esther lui est imposée : "car si tu persistes à garder le silence à l’heure où nous sommes, la délivrance et le salut surgiront pour les Juifs d’autre part, tandis que toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour une conjoncture pareille que tu es parvenue à la royauté ?" (Est 4:14). Autrement dit, les Juifs seront sauvés dans tous les cas, mais le fait qu’ils soient précisément sauvés par Esther revêt une importance particulière. Peut-être est-ce la condition nécessaire pour la reconstruction du Temple (qui est "la maison de ton Père" : d’après le Midrash, Esther engendrera Darius qui permettra aux Juifs de le reconstruire.

Et c’est alors qu’a lieu ce massacre de la population de Suse, qui conclut le livre.
"...Il y a une grande supériorité de Kipourim sur Pourim, car la faute y est pardonnée et dépassée ; le mal est transcendé par le repentir général ; le pardon y est accordé par Dieu et toute la création rentre dans l’ordre du bien triomphant constamment du mal par la seule force de la prière et de l’esprit. Tandis que Pourim laisse un goût amer malgré tout, même si, par légitime défense, les Juifs de Suse sont fondés à tuer. C’est un échec relatif des relations entre Israël et les nations puisque le mal et la méchanceté (Haman et ses complices) sont supprimés par la force physique" (A. Abécassis, la pensée juive ).

Il n’en reste pas moins que le personnage d’Esther demeure une grande figure de la pensée juive comme de la pensée universelle, comme en témoignent les nombreuses œuvres d’art qui lui ont été consacrée. Un grand kabbaliste, le Rabbi de Komarno nous dit : "Esther est la jumelle de Moïse et elle se trouve au même degré que lui". Le monothéisme a privé le peuple juif de ses déesses. Peut-être peut-il s’en consoler avec ses prophétesses ?


Click to get cool Animations for your MySpace profile

1 commentaire:

Anonyme a dit…

AMALEK


"Les Amoréens sortirent à votre rencontre et , ils vous auraient poursuivis comme l'auraient fait des abeilles…."Devarim 1-44

De même que l'abeille pique avec son dard et meurt de même les Amalécites qui attaquaient étaient blessés et mourraient.

Cette situation ressemble à celle d'aujourd'hui où les kamikaze viennent se faire sauter.

LE MIEL ET LE DARD:
   
LE MIEL OU LE DARD?
Comment d'un vivant Tammé (impur)
Peut il sortir un produit (miel) pur?

Une des règles fondamentales en matière de Cacherout stipule : " Le produit (comme les œufs ou le lait) d’un animal impur est impur. Le produit d’un animal pur est pur ".
Dans ces conditions, pourquoi la consommation de miel d’abeilles est-elle autorisée ? A première vue, il paraît évident que le miel provient d’un mélange avec une substance sécrétée par le corps de l’abeille, substance qui modifie le nectar et le transforme en miel. Et de même que l’herbe mangée par le chameau se transforme en lait après qu’elle ait été transformée par le corps du chameau, il est impropre à la consommation car " Ce qui est produit par un animal impur est impur ", le miel aurait donc dû être interdit par nos sages ! Car les abeilles elles-mêmes sont interdites.

Même si l’on supposait qu’il soit possible de fabriquer du miel à partir de nectar sans le mélanger à une substance du corps de l’abeille, on ne peut ignorer que l’estomac de l’abeille secrète des substances. Les sages d’Israël auraient dû interdire de consommer du miel.
Des recherches tardives viennent révéler deux faits extraordinaires :
1. L’abeille a deux estomacs : un estomac est consacré à la digestion des aliments et un estomac destiné à la fabrication de miel.
2. L’estomac " du miel " ne sécrète pas de substances digestives. Cette découverte résout le problème des substances digestives mentionnées plus haut.
3.
Mais qu’en est-il du premier problème ?
Une étude récente révèle que l’estomac de l’abeille sécrète une enzyme détruisant les molécules du nectar et transformant ce dernier en un mélange de glucose et de fructose. Cependant, après que l’enzyme produite par l’abeille ait agi sur le nectar et que le nectar se soit transformé en miel, l’enzyme se désagrège, et l’abeille rejette alors un nectar pur, vierge de substances étrangères.
La Loi orale que nos sages ont reçue de leurs ancêtres.. . . jusqu’à Moché, établit dans le traité Behorot (7b) :
" Le miel d’abeilles est permis. Les abeilles l’introduisent dans leur corps mais ne le produisent pas à l’aide d’une substance de leur corps ".
Autrement dit, le miel d’abeilles ne contient aucun liquide provenant du corps de l’abeille et il sort de ce corps pur, sans aucune substance supplémentaire.
Qui pouvait connaître, il y a des milliers d’années, ce secret de la nature qui va à l’encontre de toute logique, si ce n’est le Créateur
Il a été prouvé que Rabbi Akiba descendait du général d'armée SISSRA et de l'impur est sorti le pur.
Quand on amena Rabbi Akiba à son supplice….Turnus Rufus un grand ennemi du peuple juif s'approcha de Rabbi Akiba et lui demandait pourquoi il était si content ; dans le jargon de Turnus cela voulait dire es tu le dard (retournes tu à tes origines païennes) et Rabbi Akiba lui dit non; je suis le miel (c'est à dire la Thora).

On pourrait se demander pourquoi D’ ordonna à un tel point d’en faire une mitsva que de détruire Amalec.

Amalec c’est le support du mal absolu. A la sortie d’Egypte, les peuples étaient terrifiés , les chefs d’Edom furent pris d’affolement. Mais Amalek vint attaquer Israel , pour montrer qu’il ne craignait pas D’. Amalek attaqua sans le moindre avertissement.

Une nation ne peut tomber avant que son génie, son ange soit anéanti.
Après que les hébreux se plaignirent contre D’ même après tous les miracles qu’ Il accomplit pour eux ; alors survint Amalek.

Du temps du roi Chaoul, il y eut une deuxième possibilité de détruire Amalek. D’ éprouva Shaoul une seconde fois dans la guerre contre Amalek. " Tu effaceras le souvenir d’Amalek de dessous des cieux " D’ ordonna d’exterminer au fil de l’épée tout le peuple d’Amalek ; de ne laisser aucun survivant ; si le lecteur pense que c’est de l’intégrisme, que ce n’est pas " juste " pensez à Amann ? Torkémada ou Hitler ( que D’ détruise leur souvenir).

Chaoul suppliait les descendants de Yitro de s’éloigner des amalécites qui étaient venus se mélanger à eux, une guerre terrible,
Shaoul avait obéi à l’ordre de D’, mais il laissa en vie Agag roi d’Amalek et Shaoul se réserva une partie des troupeaux pour les sacrifices. (car même le troupeau, il devait détruire). En somme, il a refusé d’être un " intégriste ".

Shaoul posa la question : Si le peuple d’Amalek est coupable, en quoi les bêtes le sont-elles ? Il voulut en somme être plus généreux que D’ qui avait ordonné de détruire.
Samuel lui dit : Puisque tu repoussé l’ordre de D’ te repousse de la royauté.
Plus tard, Shaoul n’hésita pas à liquider les Cohanim de la ville de NOV, car ils avaient donné asile à David qui était pourchassé.
Kohelet disait : " Ne sois pas trop Tsadik ni trop méchant " En somme tu risques de passer d’un extrême à l’autre.
Chemouel obéit à D’ ; il met à mort Agag (de qui descend Amalek) mais Agag eut le temps de s’accoupler avec une esclave.
C'est MORDEKHAÏ et ESTHER de la tribu de BENYAMIN et descendants de Chaoul qui vont réparer la faute de leur ancêtre.

Messages les plus consultés