Plan general : famous jews

MARC BLOCH


RESISTANT
SITE
PANTHEON
PORTRAIT
UNIVERSITE
L'ETRANGE DEFAITE
HISTOIRE
CENTRE


"L'historien n'a rien d'un homme libre. Du passé, il sait seulement ce que ce passé même veut bien lui confier."- La société féodale


"Le satanique ennemi de la véritable histoire : la manie du jugement"


Marc Bloch est né le 6 juillet 1886 à Lyon. Il est mort sous les balles allemandes le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain) à l'âge de 57 ans. Sa femme est morte le 2 juillet 1944 à Lyon, à l'âge de 50 ans, sans doute dans l'ignorance de la mort de son mari.

Il n'est guère de jours sans que l'on ne rencontre le nom de Marc Bloch au cours de la lecture de la presse, d'un article ou d'un livre. Ce nom est mentionné à l'appui d'une citation ou au rappel d'un aspect de sa pensée ou d'un événement. Il est fréquemment aussi associé à la Résistance. L'œuvre de Marc Bloch est considérable. L'historien et le savant sont mondialement connus. Il n'en est pas de même de sa vie.

Cette vie est courte et exceptionnelle. Comme beaucoup de ses contemporains nés dans les dernières décennies du dix neuvième siècle ou dans les premières années du vingtième il a vécu deux crises graves ayant marqué leur corps et leur esprit : la grande guerre avec son cortège de souffrances et d'horreurs que la majorité d'entre eux ont faite et la seconde guerre mondiale à laquelle, cette fois -ci une minorité d'entre eux a participé suivie, en France, par l'occupation et Vichy qui se sont déroulées dans l'indifférence ou pour le moins pour la grande majorité de la population dans l'inaction. Au cours de ces derniers événements, à la différence de beaucoup, Marc Bloch a été acteur. Il a combattu dans les deux guerres et a joué un rôle important dans la Résistance.

En schématisant un peu, la vie de Marc Bloch se résume ainsi : 20 ans de vie normale, caractérisée par un travail intense, une carrière universitaire brillante mais relativement lente l'ayant conduit de Strasbourg à Paris, une vie familiale classique et heureuse auprès d'une femme aimée entourée de six enfants, dans une confortable aisance et une production scientifique étonnante par sa richesse et son abondance ; 10 ans de vie anormale partagée en deux périodes de cinq ans encadrant ces 20 ans de vie normale, la première toute militaire de 1914 à 1919, la seconde de 1939 à 1944 faite de bouleversements, de privations, de pertes successives, éclairée par un engagement de plus en plus total dans la Résistance ; 10 ans de temps de formation prenant son point de départ à l'âge de 18 ans, en 1904, à son admission à l'Ecole normale supérieure et s'achevant à l'entrée en guerre en 1914 si l'on inclut les deux ans d'enseignement secondaire successivement aux lycées de Montpellier et d'Amiens, 1912-1913 - 1913-1914. Sur l'enfance et l'adolescence on ne sait pratiquement rien car les documents et les témoignages sont rares. On peut cependant essayer de se représenter cette vie dans le cocon familial grâce aux mots mêmes de Marc Bloch, témoignant sa reconnaissance à ses parents dans son testament de 1915 : " Je mentirais en disant que je ne regrette pas la vie ; je serais injuste envers vous qui me l'avez faite si douce".

"Il est des contradictions qui ressemblent fort à des évasions."- Apologie pour l'Histoire

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés